Présidentielle 2023 : C’est le droit du FCC d’avoir un candidat, ça ne nous effraie pas. Nous avons notre champion Félix Tshisekedi, (Jacquemain Shabani)

Le président de la Commission Électorale du Parti Union pour la Démocratie et le Progrès Social (CEP/UDPS) séjourne à Goma, capitale du Nord-Kivu, depuis quelques jours pour notamment préparer l’arrivée du chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Au cours d’une interview accordée, à cet effet, à Actu30.cd dimanche 20 septembre, Jacquemain Shabani a fait savoir que le parti présidentiel est en train d’affûter ses armes pour les échéances électorales de 2023.

À l’en croire, après la conquête du pouvoir, l’ambition de l’UDPS est désormais celui de le conserver en offrant un deuxième mandat confortable à Félix Tshisekedi.

Pour lui, l’objectif est de faire mieux pour que le deuxième mandat permette au président de la République de réaliser les promesses faites au peuple congolais

« On ne peut avoir peur de quiconque, les élections c’est un exercice où on va tous concourir et la constitution de la République est très claire. Elle donne droit à différentes organisations politiques de participer aux elections. Si le FCC estime et c’est de leur droit avoir un candidat en 2023, nous ça ne nous effraie pas, nous nous organisons, nous avons notre champion Félix Tshisekedi et nous travaillons là-dessus pour lui donner son deuxième mandat. Notre objectif est de lui donner un deuxième mandat plus confortable que le premier », a déclaré Jacquemain Shabani.

Et de poursuivre : « Les résultats des dernières élections nous ont amenés à la construction d’une coalition gouvernementale qui était un exercice politique partout au monde, extrêmement difficile. Et lorsque vous y ajoutez les particularités, la nature de la vie et de la classe politique congolaise, ça devient encore plus complexe. Ce qui met le président de la République par moment dans des positions assez difficiles pour remplir ses promesses et à mener à bon port le programme du gouvernement, d’ailleurs FCC-CACH ».

Pour préparer les élections de 2023, l’UDPS organise des ateliers sur le processus électoral à l’intention de ses membres. À Goma, dans le Nord-Kivu, le parti au pouvoir s’est lancé dans l’Objectif 2023. L’UDPS a, en effet, initié des séances de travail avec ses cadres et membres pour préparer le processus électoral.

Fidèle Kitsa