• afriland banniere

RDC : Le ministre de la défense insiste sur une « meilleure » prise en charge des rebelles rendus pour « ne pas décourager ceux qui aspirent à la reddition »

Le ministre de la défense et anciens combattants, Aimé Ngoy Mukena, a, lors du Conseil des ministres du vendredi, insisté sur la nécessité de garantir une meilleure prise en charge aux rebelles qui se sont déjà rendus. Ce, a-t-il dit, pour “ne pas décourager ceux qui aspirent à la reddition”.

« Le ministre a vivement souligné la nécessité d’une meilleure prise en charge des rendus afin de ne pas décourager ceux qui aspirent à la reddition et à l’éligibilité au DDR (Désarmement, Démobilisation et Réintégration, Ndlr) », lit-on dans le compte-rendu signé par Jolino Makelele, porte-parole du gouvernement.

Quant à la situation sécuritaire du pays, le ministre de la défense a indiqué qu’elle est “relativement calme et globalement sous contrôle des FARDC sur l’ensemble du territoire national, en dépit des foyers d’insécurité isolés et concentrés dans quelques territoires de l’Est du pays”, selon la même source.

À l’Est de la République Démocratique du Congo, les forces armées de la RDC ont enregistré plusieurs cas de réédition des rebelles. Cependant, ces ex-combattants surprennent parfois deplorent les mauvaises conditions sociales dans lesquelles ils vivent dans leurs lieux de cantonnement.

Le mois de juillet dernier, près de dix mille éléments de la CODECO qui ont adhéré au processus de paix, ont menacé de retourner en brousse, avançant des conditions difficiles. Ce qui a poussé certains d’entre eux à se livrer au pillage des biens de la population civile.

Fidèle Kitsa

À la une

Également sur Actu 30