• afriland banniere

RDC : Thambwe Mwamba dénonce les ingérences étrangères « récurrentes » dans les affaires intérieures du pays

Dans son discours d’ouverture de la session ordinaire de septembre 2020 ce mardi 15 septembre, le président du Sénat, Alexis Thambwe Mwamba, a dénoncé les ingérences récurrentes de certains diplomates étrangers dans les affaires intérieures du pays.

Selon lui, certains diplomates s’érigent en conseillers des institutions publiques et/ou des ministres.

« Le constat sur le plan politique est que le pays fait face à des ingérences étrangères récurrentes dans les affaires intérieures de l’État. Certaines représentations diplomatiques s’érigent en conseiller d’institutions publiques et d’acteurs politiques en fonctions. Leurs déclarations et activisme contribuent à l’évidence, à la méfiance des propositions entre congolais », a dit Alexis Thambwe Mwamba.

Le speaker de la chambre haute du Parlement a, à cet effet, àppele le gouvernement à rappeler à ces différents émissaires étrangers les limites de leurs prérogatives en République Démocratique du Congo.

« Je prie donc le gouvernement de rappeler aux des pays amis au plus grand respect de la convention de Vienne en son article 41 alinéa 1er ainsi que de la charte des Nations-Unies, en son article 2 paragraphe 7 et de soumettre leurs comportements au respect de nos institutions, des autorités et des citoyens », a-t-il renchéri.

Le président du Sénat a exhorté, par ailleurs, les institutions de la République à se concerter régulièrement en vue de converger leurs efforts vers l’intérêt de la population, dans le principe sacro-saint de la séparation du pouvoir.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30