• afriland banniere

Transfert des produits agricoles entre le Kasaï Central et le Kasaï : Les autorités de 2 provinces appelées à dialoguer afin de fixer la taxe à payer

Le Comité d’Acheteurs et Évacuateurs des Produits Agricoles (CEPA) du Kasaï Central fait savoir que le gouverneur du Kasaï, Dieudonné Pieme, a revu à la hausse la taxe de transfert des produits agricoles en prévenance de sa province.

D’après son président provincial, la taxe de transfert des produits de première nécessité, principalement le maïs de Mweka et Ilebo (Kasaï) vers Kananga (Kasaï Central), est désormais fixée à 625.000 francs congolais, sur décision du gouverneur Dieudonné Pieme.

Georges Mukenge qualifie cette situation de confuse. Elle dépasse, selon lui, les acheteurs et évacuateurs de cette denrée alimentaire, la plus consommée par la population du Kasaï Central et dont le Kasaï en est le principal fournisseur.

Face à ce problème, le président provincial du CEPA sollicite un dialogue franc et sincère entre les autorités de ces deux provinces, afin de se mettre au tour d’une même table et fixer un prix confortable pour que tous les opérateurs économiques du secteur agricole arrivent à la payer sans aucune difficulté.

« Même s’il faut réaliser des performances budgétaires dans les rubriques, il faut varier de cette manière là la taxe au cours d’une même année ? », s’est-il interrogé au micro d’Actu30.cd.

Et de poursuivre : « Nous sollicitons un réel dialogue entre les autorités de nos deux provinces, dans lequel nous ferons partie prenante comme éléments moteurs, afin de présenter nos doléances, nos difficultés avant de fixer un prix stable basé sur les réalités de la conjoncture économique actuelle ».

Il faut signaler que depuis le début de cette année 2020, la taxe de transfert des produits agricoles a varié plusieurs fois. De janvier au mois d’avril, elle est passée à 190.000FC et à 500.000FC d’avril à mai, par exemple.

Honoré Mwambilayi

À la une

Également sur Actu 30