Kinshasa : Bientôt le lancement de l’opération « Pas de garages pirates dans la ville »

À travers un communiqué conjoint signé le 30 septembre 2020, le ministre provincial de l’intérieur, Sam Leka, et la commissaire générale à l’environnement, Laetitia Bena Kabamba, annonce le lancement imminent de l’opération « Pas de garages pirates dans la ville de Kinshasa ».

L’objectif, selon l’hôtel de ville, est de dégager les emprises publiques de la capitale pour un meilleur aménagement.

Dans ce cadre, il fait savoir qu’une commission spéciale a été mise en place pour assurer l’exécution de l’édit n°003 du 9 septembre 2013, concernant l’assainissement et la protection de l’environnement de la ville de Kinshasa.

Dans son article 10, cet édit met en exergue la responsabilité pour tout propriétaire et occupant de terrain bâti ou non bâti d’assainir son milieu environnant jusqu’à 10 mètres à front de rue des limites de sa propriété, selon la même source.

Dans le même ordre d’idée, ajoute-t-elle, il est aussi tenu de garder son environnement dans un état permanent de propreté.

Le gouvernement provincial rappelle également l’article 11 de cet édit, qui interdit l’abandon des épaves des véhicules automobiles et l’érection le long des artères de la ville des garages de fortune, des kiosques, terrasses, restaurants, fabriques, ou dépôts des matériaux de construction notamment du sable, des briques, des concassées, moellons et autres produits dérivés.

Passé le délai du 20 octobre 2020, toutes ces activités réputées anarchiques feront l’objet d’évacuation forcée, previent l’hôtel de ville.

Pour ce qui est des engins et épaves, ils seront destinés à la casse et les propriétaires frappés d’amandes, conformément à la réglementation en vigueur, conclut-il.

Winnie Imana