Lutte contre les groupes armés dans la sous-région : Tshisekedi, Kagame, Lourenço et Museveni réaffirment leur volonté de mutualiser les efforts

Le mini-sommet quadripartite RDC-Rwanda-Angola-Ouganda s’est clôturé vers 16h, heure de Goma, après trois heures d’échanges par visioconférence entre les chefs d’État Félix Tshisekedi, Paul Kagame, Joao Lourenço et Yoweri Museveni.

Dans un communiqué final lu, à l’issue de ces assises, par la ministre congolaise des affaires etrangeres, Ntumba Nzeza, les 4 pays ont réaffirmé leur volonté de conjuguer les efforts pour lutter contre les groupes armés opérant dans la sous-région de grands lacs et de les  couper de leurs sources de financement.

Tout en condamnant l’activisme des forces négatives dans la sous-région, ces chefs d’Etat ont aussi réaffirmé leur volonté de militer pour le rénforcement des capacités des mécanismes existants dans la sous-région.

Ils se sont aussi engagés à lutter conjointement contre les réseaux mafieux « tant régionaux qu’interegionaux » qui contribuent à l’exploitation et au commerce illicite des ressources naturelles dans la sous-région de grands lacs.

Le président congolais, Félix Tshksekedi, initiateur de cette rencontre multilaterale a, dans son speech, remercié ses homologues pour leur disponibilité et « la qualité » des echanges.

À lui de préciser « qu’il n’y a nullement d’alternative à la conjugaison des efforts pour relever ces nombreux défis et mettre un terme à des attaques récurrentes et les violences qui insecurisent l’avenir des États et des populations de la sous-région ».

Au-delà des questions sécuritaires, diplomatiques et des relations de bon voisinage par la mise en ensemble des efforts des pays de la sous-région en faveur de la coopération, la pacification et la stabilisation de la partie Est de la RDC et de la sous région, cette réunion virtuelle a servi également de cadre d’échanges sur la coopération contre la Covid-19, le commerce et les investissements.

Fidèle Kitsa