Assemblée nationale : Pour le PPRD Didier Manara, la démarche entreprise pour faire tomber le bureau Mabunda a « accouché d’une souris »

Pour le député national du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Didier Manara, la démarche entreprise par certains de leurs collègues pour faire partir le bureau de Mabunda à l’Assemblée nationale a accouché d’une souris.

Il a justifié ses allégations par le fait que les élus pétitionnaires n’ont pas pû déposer leurs pétitions à la chambre basse du Parlement, comme prévu.

À cet effet, le président du groupe parlementaire PPRD a indiqué que le bureau Mabunda ne tombera pas du fait qu’il a la majorité parlementaire.

« Je viens de constater avec vous que cette démarche vient d’accoucher d’une souris. Nos collègues n’ont pas pû déposer leurs pétitions, d’abord parce qu’il sont venus en petit nombre, ils nous ont dits, tambour battant, qu’ils étaient à 260 et qu’ils allaient venir impressionner la masse aujourd’hui mais j’ai compté, ils sont une trentaine », a déclaré Didier Manara.

Et d’ajouter : « Je continue à insister que le bureau Mabunda ne tombera pas parce que le bureau a la majorité parlementaire. Lorsque nous nous avions fait notre déclaration, nous étions autour de 200 sur 300 mais eux sur les 260, ils sont une trentaine, ce qu’ils n’ont même pas la conviction que la démarche qu’ils font est la bonne ».

Il faut signaler que le dépôt des pétitions contre le bureau Mabunda n’a plus eu lieu ce samedi. Et pour motif, le secrétariat de l’Assemblée nationale reste fermée depuis la matinée. Une situation décriée par les députés nationaux auteurs desdites pétitions.

Jaël Moloway