Ituri : Des chefs coutumiers fustigent l’arrêt « brusque » du processus DDR, qui a occasionné la « multiplication des exactions sur des civils » à Irumu

Les chefs coutumiers de la collectivité et la chefferie de Walendi-Bindi situées dans le territoire d’Irumu, en Ituri, alertent sur la multiplication des exactions sur la population par des miliciens des Forces Patriotiques pour la Résistance de l’Ituri (FRPI).

Dans une déclaration rendue publique lundi 30 novembre 2020 dont une copie est parvenue à Actu30.cd, ces autorités traditionnelles font savoir que cette situation est dûe à l’arrêt du processus de Désarmement, Démobilisation et Réintégration des rebelles (DDR).

« La population de la chefferie de Walendi-Bindi a longtemps souffert 20 ans durant sous les exactions de la milice FRPI. La multiplication des exactions commises ce jour sur cette population par les miliciens fait craindre le pire à celle-ci. Nous fustigéons l’arrêt brusque du processus de désarmement de ces miliciens qui rend difficile la vie aux habitants de Walendi-Bindi », déclarent-ils.

En conséquence, ces chefs coutumiers exigent la reprise du processus de désarmement. Ils invitent aussi le Parlement à initier une Commission pour enquêter sur la gestion des fonds alloués au processus de désarmement et démobilisation des miliciens.

Anderson Shada Djuma