• fardc 1 min

Libération d’Eddy Kapend : Cet acte du Président Tshisekedi s’inscrit dans la logique de réhabiliter ceux qui ont souffert injustement (Franck Diongo)

Ancien prisonnier libéré en 2019, à l’ère du Président Tshisekedi, dans le cadre de la décrispation politique, Franck Diongo était présent, ce vendredi 8 janvier 2021, à la prison de Makala pour assister à la libération d’Eddy Kapend et des autres détenus bénéficiaires de la grâce présidentielle du chef de l’État, Félix Tshisekedi.

Devant la presse, le Président du Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP) a déclaré que l’acte posé par le cinquième président congolais s’inscrit dans le sens de rendre justice aux innocents.

« En 2003, 2004, 2005, j’étais parlementaire. On a voté l’amnistie pour libérer tout ce qui était accusé à tort dans le procès de Laurent-Désiré Kabila. Mais on n’a pas accepté d’accorder cette amnistie. Mais maintenant qu’ils sont sortis, gloire au Président Tshisekedi (…) C’est un acte de quelqu’un qui s’inscrit dans la logique de l’État de droit, de réhabiliter ceux qui ont souffert injustement », a dit Franck Diongo.

Bénéficiaires de la grâce présidentielle, l’aide de camp de Laurent-Désiré Kabila et ses coaccusés avaient été condamnés en 2003 pour « attentat, tentative de coup d’État, complot, association de malfaiteurs, disparition d’armes de guerre, abandon de poste, trahison ».

Pourtant, ils ont toujours clamé leur innocence, tout en précisant que les commanditaires et assassins de Laurent-Désiré Kabila [tué à bout portant dans sa résidence du Palais de marbre à Ngaliema, le 16 janvier 2001] sont toujours en liberté.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30