• fardc 1 min

RDC : Ferdinand Kambere appelle le premier ministre « à ne pas démissionner, ni céder aux chantages »

Au cours d’une interview accordée à Actu30.cd, ce lundi 25 janvier 2021, au sujet de la motion de censure contre le premier ministre Sylvestre Ilunga et son gouvernement, le secrétaire permanent adjoint du Parti du Peuple pour Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Ferdinand Kambere a indiqué que le chef du gouvernement congolais ne cédera pas au chantage.

« Le premier ministre ne va pas céder au chantage, c’est un brave combattant de la liberté, un brave combattant de la  constitutionnalité des textes, il ne peut pas être là à capituler devant un combat alors  que la constitution lui demande de se battre pour la constitutionnalité. S’il était dans l’illégalité, l’inconstitutionnalité on comprendrait », déclare-t-il.

Et d’ajouter : « Lui investi par un bureau définitif, vous lui demandez de céder devant un bureau incompétent, un bureau non qualifié pour examiner une motion quelconque contre lui. Pourquoi ils ont peur, d’organiser l’élections’ils croient qu’ils ont la majorité pour avoir un bureau définitif qui pourra examiner cette motion de censure ».

Selon Ferdinand Kambere, Sylvestre Ilunga doit protéger ce qu’il y a encore comme démocratie en République démocratique du Congo.

« S’il y a une exhortation un conseil à lui faire c’est de ne pas démissionner et de protéger ce qu’il encore comme démocratie dans notre pays. Il ne cédera pas », souligne-t-il.

Le SPA du PPRD note que cette manière de faire partir le premier ministre par une motion de censure, à travers la présidence d’un bureau d’âge est « un renversement d’un régime chèrement acquis ».

C’est ce mardi 26 janvier 2021 que la motion de censure sera examinée à l’Assemblée nationale. Le Premier ministre qui est attendu à cette plénière se trouve présentement à Lubumbashi où il a rencontré l’ancien président Joseph Kabila ce lundi 25 janvier, apprend Actu30.cd des sources concordantes.

Jael Moloway

À la une

Également sur Actu 30