• fardc 1 min

Union sacrée : Le CASC, la NSCC et des mouvements citoyens s’engagent à créer un observatoire de surveillance de la gouvernance

Joseph Nkinzo du Cadre de Concertation Nationale de la Société Civile (CASC) et Jonas Tshombela de la Nouvelle Société Civile Congolaise (NSCC) ont déposé, ce jeudi 28 janvier 2021, leurs cahiers de charge auprès de l’informateur, Modeste Bahati Lukwebo. Ces deux leaders de la société civile étaient accompagnés de la délégation conjointe des activistes des mouvements citoyens et des animateurs sociaux à la base.

Ces forces vives ont adhéré à l’Union Sacrée de la Nation prônée par le chef de l’État, Félix Tshisekedi. Ces structures ont formulé quelques attentes dans leurs cahiers des charges notamment :

  • L’éradication, sur le plan securitaire, des groupes armés dans la partie Est du pays (Beni, Butembo, Ituri, Minembwe et dans les autres zones affectées du pays).
  • La poursuite en justice de toutes les personnes citées dans les différents crimes tant économiques qu’humains commis sur le sol congolais, surtout ceux dont les noms sont cités dans le rapport Mapping.

Sur le plan educationel et sanitaire, la société civile et mouvements citoyens s’attendent à l’application des accords de Mbudi et la régularisation des non’payés (NP) et des nouvelles unités (NU) ainsi que la décentralisation et l’extension des centres de dépistage de la Covid-19.

En outre, la société civile et des mouvements citoyens demandent le renforcerment de l’indépendance du pouvoir judiciaire et la revisitation de
la loi électorale et de la loi portant organisation et fonctionnement de la CENI avant la désignation des nouveaux animateurs. Ils attendent de voir le pays procéder à l’audit de la CENI afin de permettre un meilleur déroulement du prochain cycle électoral.

Par ailleurs, la société civile et ces mouvements citoyens s’engagent
à la mise en place d’un observatoire de surveillance de la gouvernance de l’Union Sacrée de la Nation constitué exclusivement des délégués de la société civile et
élaborer un plan d’accompagnement de la matérialisation de cette vision. Et ce, afin d’impacter positivement la vie des citoyens et activer le changement social.

Pour rappel, Modeste Bahati Lukwebo a déposé, ce jeudi 28 janvier 2021, le rapport de sa mission d’information au président de la République, Félix Tshisekedi.

Pénélope Kasita

À la une

Également sur Actu 30