• fardc 1 min

ZLECAF : le député Hubert Fuguruta invite l’Union africaine à sensibiliser les Etats impliqués dans l’insécurité en RDC « à pouvoir arrêter leurs mafias »

Le député national Hubert Furuguta soutient l’adoption par l’Assemblée nationale du projet de loi portant ratification par la RDC de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAF). Dans une interview accordée à Actu30.cd, vendredi 22 janvier 2021, cet élu de Goma pense qu’il est important que la RDC adhère à toutes les organisations continentales qui pensent à l’amélioration de la qualité des vies de leurs Etats ou des citoyens.

À en croire Hubert Furuguta, la RDC a encore beaucoup de choses à remplir par rapport aux conditions requises à l’adhésion à une zone de libre-échange économique au plan continental.
 » Je voulais que nous adhérions à la ZLECAF. Mais que la RDC soit permise de prendre le temps d’organiser son secteur de production industrielle et sa sécurisation des zones de production. Que l’Union africaine participe à la sensibilisation de tous les Etats qui sont impliqués dans l’insécurité que connait la RDC à pouvoir arrêter leurs mafias pour que nous ayons de quoi parler sur la table du donner et du recevoir. », a déclaré Hubert Furuguta.

Ce député appelle à préserver les intérêts des producteurs congolais pour l’économie nationale. « Je veux qu’on renforce les capacités des investisseurs congolais d’abord. Qu’on sécurise les zones de la production congolaise, que chaque producteur congolais ait la possibilité d’accéder à sa zone d’action. Si les Congolais produisent, nous allons demander à la RDC de passer à l’étape de sécurisation de ses intérêts économiques pour que ce que nous produisons ne soit pas mis en concurrence par ce qui est produit à l’étranger », ajoute-t-il.

Pour rappel, l’Assemblée nationale a adopté hier, vendredi 22 janvier, le projet de loi portant ratification par la RDC de la Zone de Libre-échange Continentale Africaine (ZLECAF). Cette zone de libre-échange continentale a pour objectif de faire de l’Afrique le plus grand marché unique au monde. Selon les estimations de la Banque mondiale, ce marché pourrait ramener environ 450 milliards de dollars à l’Afrique.

Jaël Moloway

À la une

Également sur Actu 30