• fardc 1 min

Bahati après la remise du rapport de sa mission à Sama Lukonde : « Cela pourra l’aider dans la composition du gouvernement »

Le Premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde Kyenge a échangé ce mardi 16 février à Kinshasa avec Modeste Bahati Lukwebo qui lui a officiellement remis le rapport de la mission d’information ayant permis l’identification de l’Union sacrée de la nation comme nouvelle majorité parlementaire.

Au sortir de cet entretien, Bahati Lukwebo a noté que ce rapport va sûrement aider le nouveau formateur dans la composition du gouvernement.

« Il était premièrement question de le remercier, je l’ai déjà fait à travers les médias. Deuxièmement lui remettre la copie du rapport de la mission en tant qu’informateur, pour identifier la majorité au sein du parlement. ce travail a été fait et je tenais à le remettre officiellement à l’excellence monsieur le premier ministre. Sûrement, ça pourra l’aider dans le travail de la composition du gouvernement. Nous sommes en démocratie », a-t-il déclaré.

Bahati Lukwebo a précisé dans la foulée que la formation du gouvernement va au-delà de la mission d’information qui se limite simplement au Parlement.

« Le gouvernement s’appuie sur la majorité parlementaire. C’est vrai qu’il n’y a pas que ceux qui ont des députés qui peuvent faire partie d’un gouvernement. Il y a d’autres la société civile, les dames, les jeunes, les personnes vivant avec handicap. Tout cela va apprécier. Sa mission va au-delà de la mienne. La mienne se limite au Parlement mais la sienne est plus vaste parce qu’elle concerne toutes les couches de la population congolaise », a-t-il souligné.

Sama Lukonde a été officiellement nommé premier ministre par ordonnance rendue public lundi 15 février. Devant la presse après cette nomination, il a tracé quelques priorités du prochain gouvernement entre autres la sécurité, la santé, l’éducation, les réformes fiscale et électorale, etc.

Le premier ministre avait ajouté par ailleurs compter sur l’apport de l’informateur Bahati Lukwebo en vue de la composition du gouvernement, au regard notamment des regroupements identifiés comme membre de l’Union sacrée de la nation.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30