• fardc 1 min

Kasaï : Des femmes dénoncent leur absence dans le nouveau gouvernement provincial

Soixante-douze heures après la sortie du deuxième gouvernement provincial du Kasaï, les associations des femmes de cette province montent au créneau pour dénoncer leur manque de représentativité dans ce gouvernement.

Dans une déclaration faite à Actu30.cd, ce vendredi 5 février 2021, la Synergie des femmes du Congo, branche du Kasaï, et l’Union Congolaise des Femmes des Médias accusent le gouverneur Dieudonné Pieme d’avoir violé la constitution en publiant une équipe gouvernementale sans femme.

« Nous, femmes du Kasaï, avons des regrets par rapport à ce gouvernement dans lequel on ne retrouve pas des femmes, on dirait, qu’elles n’existent pas. Nous demandons au gouverneur d’annuler ces arrêtés et nommer une femme dans ce gouvernement », a déclaré maître Félicienne Bembe, avocate au barreau du Kasaï.

De son côté, le gouverneur Dieudonné Pieme a soutenu, lors d’un point de presse, que les causes des femmes peuvent être défendues par les hommes.

Pour lui, il ne devrait pas constituer un gouvernement des personnes incompétentes parce qu’elles sont femmes. Pour ce faire, a-t-il dit, il a nommé les hommes compétents qui défendront les causes des femmes.

En outre, a-t-il assuré, « dans les consultations, aucune organisation ne m’a proposé le nom d’une femme voire les femmes elles-mêmes ne se sont pas proposées. »

Des propos qui ont énervé davantage les femmes de ces structures. Ces associations féminines déclarent que dire les femmes sont incompétentes, « est un manque de respect à leur égard. »

Le gouvernement Pieme 2 compte 7 ministres, tous des hommes. Et cela, contrairement à l’équipe sortante qui avait en son sein deux femmes parmi les ministres provinciaux. Ces femmes, d’après les analystes politiques locaux et les structures de la société civile, avaient brillé par leur incompétence.

Janderson Nyembue

À la une

Également sur Actu 30