• fardc 1 min

Lomami : 2 présumés bandits en provenance de Kaniama Kasese arrêtés à Ngandajika

Deux présumés bandits communément appelés « Kulunas » en fuite du Service de Kaniama Kasese dans la province du Haut-Lomami ont été arrêtés lundi 8 février 2021 dans la cité de Ngandajika, territoire qui porte le même nom dans la province de Lomami.

Selon l’administrateur assistant en charge de l’administration, Jean-Marie Kabeya Mpenza, ces deux présumés malfrats seraient évadés du Service National de Kaniama Kasese et ils ont été présentés le même jour au bureau du territoire et la même source ajoute que ces deux hommes ont été mis à la disposition de l’auditorat militaire de Ngandajika.

« Nos services de sécurité ont tombé sur deux évadés du centre de Kaniama, donc les Kuluna de Kinshasa qui ont été transférés à Kaniama et deux d’entre eux se sont évadés et on les a arrêté ici chez nous à Ngandajika. Nous les avons mis à la disposition de l’Inspection de l’auditorat militaire où ils ont donné leurs identités mais ils n’ont aucune pièce d’identité », a fait savoir l’administrateur du territoire assistant.

Et d’ajouter que ces présumés Kuluna disent avoir fui le centre de Service de Kaniama compte tenu de la précarité des conditions de vie et ont sur leurs corps quelques indices qui identifient les criminels.

« Eux-mêmes, nous rassure qu’ils sont venus de Kinshasa et nous certifient qu’ils ont été ramassés à Kinshasa soit disant qu’ils étaient des Kuluna et se sont retrouvés au centre du Service National de Kaniama. Mais compte tenu de la précarité des conditions de vie comme ils le disent, ils ont décidé de s’évader. Pour découvrir un criminel, ça ne demande pas de microscope mais ils ont beaucoup d’impacts sur leurs corps, entre autres, les cicatrices, des cachets, des dessins donc l’allure criminelle n’est pas à rechercher quand on les regarde. Ça se dit de soi. », a conclu Jean-Marie Kabeya Mpenza.

Il sied de noter que, selon l’autorité territoriale, le comité de sécurité pourra décider de faire retourner ces deux hommes à Kaniama Kasese ou les mettre directement devant la justice comme les évadés militaires.

Merveille Mpandanjila

À la une

Également sur Actu 30