• fardc 1 min

Meurtre de l’ambassadeur italien : « Voilà l’occasion de rappeler encore la quintessence de la campagne de ramassage d’armes » (Député Patrick Munyomo)

A travers un communiqué dont une copie est parvenue, jeudi 25 février à la rédaction d’Actu30.cd, le député national, Patrick Munyomo se dit « profondément consterné » par l’assassinat de l’ambassadeur italien, Luca Attanasio, son garde du corps Vittorio Lacovacci et son chauffeur Moustapha Milambo.

Selon lui, il y a nécessité de rappeler l’importance de la campagne de ramassage d’armes initiée par sa fondation
« Toutes les armes qui tuent et massacrent les paisibles citoyens sont illégales. Voilà l’occasion de rappeler encore la quintessence de la campagne de ramassage d’armes initiée par la fondation Patrick Munyomo à Goma et ses environs. Avec cette campagne, la fondation a pu récupérer plus de 500 effets militaires dont 261 armes AK et plus de 200 chargeurs garnis », lit-on dans un message des condoléances signé le 25 février par Patrick Munyomo, député national.

Par ailleurs, cet élu de Goma réitère sa demande de soutien logistique auprès du président de la République, Félix Tshisekedi pour la poursuite de cette campagne sur le deuxième site car, la première ayant produit d’effets positifs.

Il a présenté, en outre, ses condoléances les plus attristées aux familles des victimes, au Programme Alimentaire Mondial (PAM) et à la population italiene « pays qui a vu naître ses enfants ».

En rappel, c’était le 22 février dernier que
l »ambassadeur italien est mort à Goma, au Nord-Kivu, après avoir reçu une balle dans une embuscade tendue par des hommes armés sur la route de Kilimanyoka, à 15 km du chef-lieu de la province.

Son corps a été rapatrié un jour plus tard dans son pays d’origine, l’Italie.

Emery Yakamua

À la une

Également sur Actu 30