• fardc 1 min

RDC : L’IGF appelle à la création d’un Tribunal spécial pour réprimer la corruption et les détournements des deniers publics

La RDC est classée, selon le rapport de Transparancy International, dans le top 20 des pays corrompus au monde. Le pays occupe la 170ème place sur les 180 pays.

D’après le service de communication de l’Inspection Générale des Finances (IGF), la RDC a gagné encore deux places par rapport à 2019 dans l’Indice de perception de la corruption où il était 168ème sur 180 pays.

À cet effet, l’IGF appelle à la création d’un Tribunal spécial chargé de traiter des questions liées à la corruption.

« L’Inspection Générale des Finances en appelle à la création d’un Tribunal spécial chargé de réprimer la corruption et les détournements des deniers publics ainsi qu’au renforcement des peines rattachées à ces fléaux », indique le service de communication de l’IGF.

Si rien n’est fait, prévient l’IGF, la RDC risque de se hisser au top des pays les plus corrompus du monde.

« Notre pays se trouve en une phase cruciale de la corruption comparable à la situation que l’Italie a vécu vers et entre 1970 et 1980 », insiste le service de communication de cette structure de contrôle.

En outre, l’IGF rappelle que « la cause principale de la paupérisation de nos populations se trouve dans la corruption et les détournements des deniers publics par l’élite de notre pays ».

Elle note qu’il est parfois « insultant de voir les criminels économiques continuer à narguer notre population au lieu de faire profil bas. »

« La RDC est parmi le rare pays au monde où l’on devient riche après avoir été premier ministre, ministre, directeur général des organismes publics, directeur des impôts, des douanes, de la paie des enseignants et des militaires. », énumère-t-elle.

Emery Yakamua

À la une

Également sur Actu 30