• fardc 1 min

Union sacrée : Le prochain 1er ministre doit incarner une « véritable rupture avec le passé en terme de leadership » (Unis)

À travers un communiqué dont une copie est parvenue ce samedi 6 février 2021 à la rédaction d’Actu30.cd, le Réseau Panafricain de Lutte contre la Corruption, Unis blanc, dit avoir pris acte du changement intervenu dans la configuration politique congolaise par l’éclosion d’une nouvelle majorité parlementaire favorable au président de la République.

Selon la cellule de communication de ce réseau, ce changement doit pousser le chef de l’État à opérer un choix judicieux du prochain premier ministre qui doit rompre avec le passé.

« Que le choix du prochain premier ministre repose sur une personnalité qui incarne une véritable rupture avec le passé récent en termes de leadership, de dynamisme et de vitalité, que la taille du prochain gouvernement reflète la volonté de réduire sensiblement le train de vie des institutions, du reste très coûteux. Que la désignation des ministres, loin d’une répartition des gâteaux entre les forces politiques, soit une rigoureuse affectation des responsabilités basée sur des critères de compétences et de probité morale », lit-on dans le communiqué dantant du 3 février 2021.

Par ailleurs, Unis recommande que la gestion de la nouvelle équipe reflette, pour améliorer la gouvernance, la prise en compte du dernier rapport de Transparency International qui classe notre pays parmis les 20 moins bons élèves de la lutte contre la corruption.

Il sied de rappeler que le premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba a remis sa démission auprès du président de la République, le 29 janvier dernier. Et par conséquent, le gouvernement réputé démissionnaire, gère les affaires courantes jusqu’à la remise et reprise avec la nouvelle équipe gouvernementale.

Emery Yakamua

À la une

Également sur Actu 30