Agression des joueurs de Mazembe à Mbuji-mayi : Le président de Sanga Balende dénonce un « désordre » et appelle au fair-play

À travers un message posté sur son compte facebook, le président de la formation sportive de Sanga Balende condamne et déplore l’agression des joueurs du Tout-puissant Mazembe de Lubumbashi, mercredi dernier, à Mbuji-mayi dans le Kasaï Oriental par les supporters de son club de football.

« Nous dénonçons fermement le désordre qui s’est passé après notre match face à TP Mazembe en dehors du stade. J’espère de tout mon cœur que personne n’a été gravement blessé et un prompt rétablissement pour tous« , écrit Alexis Ali, président de Sanga Balende.

Et d’ajouter : « Qu’en tant que président et mon comité sportif, encourageons le développement de la jeunesse à travers le football. Il n’ y a pas des places pour la violence dans le football, plutôt nous prônons le fair-play comme valeurs fondamentales« .

Dans son message, le président de Sanga Balende, Alexis Ali, appelle les supporters des rouges et or de Mbuji-mayi au calme et leur convie à avoir l’esprit de fair-play pour garder le leadership sur terrain.

« Même si nous reconnaissons un mauvais arbitrage en notre défaveur pendant plusieurs matchs et surtout depuis nos matchs joués à Kinshasa en phase retour. Dans un esprit de fair-play, gardons la hauteur, et travaillons pour reconquérir notre leadership sur le terrain« , conseille le président de Sanga Balende à ses fans.

Pour rappel, les fanatiques de Sanga Balende n’ont pas digéré la défaite de leur équipe, mercredi 28 avril à Mbuji-mayi. La tension a monté après un penalty en faveur de Sanga Balende validé puis invalidé par l’arbitre central à la 2ème période du match. Une action qui a vu l’attaquant de Sanga Balende, Robert Wilangi, faucher en pleine surface de réparation alors que le gardien malien, Mounkoro était déjà battu.

À la fin de la partie, certains supporters de Sanga Balende ont attaqué les joueurs de Mazembe. Ces derniers ont été embarqués dans un camion de la Police Nationale Congolaise (PNC). Des policiers ont tiré quelques coups de balles aux alentours du stade Kashala Bonzola, afin de disperser les supporters de Sanga Balende en colère.

Elie Ngandu/Kasaï Oriental

À la une

Également sur Actu 30