Ass. Nat : Mboso appelle la communauté internationale à s’impliquer dans la lutte contre les groupes armés « terroristes » à l’Est

img 20210329 wa0016

Au cours de la séance plénière de ce mercredi 7 avril à l’Assemblée nationale, le président du bureau de cette chambre Christophe Mboso N’Kodia Pwanga a, dans sa communication, interpellé la communauté internationale au regard des massacres et tueries qui sont perpétrés dans la partie Est de la République Démocratique du Congo.

Dans ce discours de circonstance, Christophe Mboso demande notamment à la communauté internationale de prendre la conscience de la situation dramatique de la partie Est du pays.

« Nous demandons à la communauté internationale de pouvoir retirer les groupes armés qui sévissent dans la partie Est de la République démocratique du Congo. Car, il y a des groupes armés terroristes qui sont à l’Est du pays depuis 30 ans. Et ces derniers tuent le peuple congolais tout en exploitant nos richesses pour acheter des armes », a-t-il déclaré.

Après une vive polémique lors de la précédente plénière à la chambre basse du Parlement sur la situation sécuritaire à l’Est du pays, le président Christophe Mboso a indiqué que les atrocités et les massacres dans l’Est nécessitent l’unité de tous les élus afin d’y mettre fin.

« La question de l’insécurité à l’Est est une préoccupation nationale. Notre Assemblée nationale a essayé maintes fois de dénoncer. Ce sont nos collègues et certains compatriotes des provinces de l’Est qui se sont présentés pour dénoncer les faits, pour sensibiliser et nous mobiliser en tant que les élus nationaux du peuple que nous sommes, ainsi pour que l’ensemble des institutions de la République puissent mettre fin à l’insécurité à l’Est. », a-t-il ajouté.

Pour le président de l’Assemblée nationale, « il faudrait que les parlementaires soient unis autour du chef de l’État pour mettre fin aux tueries de l’Est ».

Il faut noter que le président Mboso a laissé la poursuite de la plénière à la direction du premier-vice président de l’Assemblée nationale, Jean-Marc Kabund, pour l’examen et l’adoption du rapport de la commission mixte et vote de la proposition de loi relative à la protection des peuples autochtones pygmées ainsi que l’institution de la commission spéciale sur la situation de l’insécurité à l’Est du pays.

Joël Otshudi JOA