Assemblée provinciale de Kinshasa : Le Vice-Président Tshibalabala dit n’avoir jamais été de mèche avec Godé Mpoy

img 20210407 wa0033

Au cours d’un point de presse organisé ce mercredi 7 avril 2021, le premier vice-président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa, Francis Tshibalabala a réagi face aux accusations portées contre lui concernant la pétition visant la déchéance du président de cet organe délibérant, Godé Mpoy.

Francis Tshibalabala estime que ces accusations sont gratuites puisqu’il n’a jamais été de mèche avec le président Godé Mpoy.

« J’ai des valeurs qui ne permettent pas de faire des déclarations à l’emporte pièce pour lesquelles je n’ai pas des preuves. Ce sont des accusations gratuites. C’est vrai que c’est mon président, nous avons toujours collaboré depuis qu’on est là mais ça ne veut pas dire que je suis de mèche avec lui. Même si le président est en train de poser des actes qui frisent la morale, des actes qui violent les lois, je dois être avec lui. Chacun de nous au bureau a une responsabilité », a dit Francis Tshibalabala devant la presse.

D’après le premier vice-président, en tant qu’un membre du bureau, son nom ne peut pas se trouver sur la liste des pétitionnaires, même s’il est de l’Union pour la Démocratie et le Progrès Social (UDPS).

« Je ne fais pas le jeu du FCC, je suis de l’UDPS, j’ai mes attributions. Je joue mon rôle en tant que vice-président et je ne pouvais pas, moi en tant que vice-président signer la pétition contre un membre du bureau. Ça n’existe pas. Moi, je suis membre du bureau, je suis tenu d’être solidaire avec les autres membres du bureau. On ne peut pas aujourd’hui m’imputer du fait que je fasse le jeu du FCC », poursuit-il.

Francis Tshibalabala précise par ailleurs qu’il est issu de l’UDPS, parti qui prône l’État de droit et qui est respectueux des textes. Selon lui, il ne peut pas, au nom de son parti politique, « parce qu’il y a un membre de son parti qui le pousse à freindre les dispositions de notre règlement, qu’il doit absolument marcher comme lui ».

Le Vice-Président de l’Assemblée provinciale de Kinshasa avait été accusé par certaines personnes de jouer au jeu du Front commun pour le Congo (FCC) de Joseph Kabila pour n’avoir pas signé la pétition contre Godé Mpoy, president de cette institution et cadre de cette plateforme politique chère à l’ancien président de la RDC.

Aussi, Francis Tshibalabala avait-il, lors de la tenue de la plénière portant examen de la pétition contre Godé Mpoy, récusé l’installation d’un bureau d’âge sous prétexte que des pétitions ont été déposées contre tous les membres du bureau.

Cette plénière, rappelle-t-on, s’était soldée par le maintien de Godé Mpoy après le vote de la majorité des élus en défaveur de la pétition visant sa décheance. Au total, 33 députés provinciaux sur 36 qui ont pris part au vote, avaient voté contre cette motion à l’encontre de Godé Mpoy.

Rachel Kitsita