Kasaï Central : Albert Yuma attendu à Kananga pour la création d’une classe moyenne par l’octroi des crédits aux PME

Le président de la Fédération des Entreprises du Congo (FEC), Albert Yuma Mulimbi, est annoncé à Kananga, à la fin du mois d’avril, pour la création d’une classe moyenne par l’octroi des crédits aux petites et moyennes entreprises (PME) du Kasaï Central.

L’information a été livrée dimanche 11 avril 2021 par Jean Assaka Tshombe, président provincial de la FEC, au cours d’une conférence de presse tenue au siège de cette structure.

D’après lui, le président de la FEC en RDC arrivera à Kananga en marge de l’organisation de l’Assemblée provinciale ordinaire et élective du nouveau comité provincial de la FEC, le vendredi 23 avril 2021.

« Sur instruction du chef de l’État, Félix Tshisekedi, le président de la FEC, Albert Yuma Mulimbi, vient à Kananga pour poser les jalons de la création d’une classe moyenne appelée classe intermédiaire de nouveaux riches dans notre province par l’octroi des crédits aux PME capables d’imprimer la relance des activités économiques dans notre province », a fait savoir Jean Assaka.

À Kananga, Albert Yuma pourra procéder à l’inauguration et l’équipement du nouveau bureau de la FEC. Il déclenchera aussi le mécanisme devant aboutir à la création d’une représentation consulaire angolaise sous le contrôle de la FEC.

En outre, il va s’impliquer pour son déplacement vers l’Angola afin de se rendre compte de la volonté du pays voisin d’asphalter les 200 km de la route Kananga-Kalamba Mbuji.

« Il va encourager les opérateurs économiques du Kasaï Central à s’investir dans la production locale afin de présenter à la concurrence les produits d’échange commercial. Il s’agit des produits agricoles, tels que le café, le manioc, le maïs, arachides, etc, comme produits finis soumis à l’import », a renchéri Jean Assaka Tshombe.

Cette première visite du président de la FEC au Kasaï Central, va marquer un tournant décisif pour sa proximité avec l’Angola afin de renforcer les facteurs favorisant le partenariat gagnant-gagnant dans le cadre de la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAF). Cela, pour permettre à la province du Kasaï Central de conserver les réserves en devise.

Mwambilayi/Kananga

À la une

Également sur Actu 30