Le gouverneur du Nord-Kivu aux manifestants anti-MONUSCO : « Être membre d’un mouvement citoyen ne vous immunise à rien »

img 20210407 wa0045

Le gouverneur de la province du Nord-Kivu, Carly Nzanzu Kasivita a échangé, ce mercredi 7 avril à Goma, avec les journalistes sur la situation sécuritaire dans la région de Beni et la situation liée à la pandémie de Covid-19.

Dans un café de presse animé conjointement avec la classe politique et la société civile du Nord-Kivu, l’autorité provinciale est revenu sur les manifestations organisées par les mouvements citoyens dans la partie nord de la province pour exiger le départ de la MONUSCO.

Carly Nzanzu Kasivita a mis en garde ceux qui vont s’attaquer à des écoles, boutiques, des humanitaires et à la mission onusienne. Il a, par la même occasion, appelé les jeunes actifs dans des mouvements citoyens et groupes de pression à la retenue et au respect des droits et des libertés individuelles.

Et à la population de se méfier des organisateurs de ces manifestations tenues par ceux qui seraient en train de jouer le jeu de l’ennemi en appelant à des journées villes mortes.

« Nous devons aussi respecter la liberté des autres. Par rapport aux menaces contre les humanitaires, vous demandez à quelqu’un parce qu’il n’est pas de votre pays de quitter le pays, les gens voient les humanitaires d’une façon globale, on voit la MONUSCO, et vous leur dîtes il ne faut pas sortir, c’est l’Etat congolais qui accredite tous les accords de siège, ce ne sont pas les mouvements citoyens qui accreditent les ONG dans le pays, c’est l’État congolais avec un programme bien connu. Être membre d’un mouvement citoyen ne vous immunise à rien, vous commettez une infraction individuelle, l’État est là et a des services régaliens comme la justice.», a déclaré le gouverneur Carly Nzanzu Kasivita.

Et d’ajouter : « Nous souhaiterions avoir une jeunesse civique et responsable pour compatir avec ceux de Beni ».

Le gouverneur a aussi annoncé le renforcement de la Brigade d’intervention rapide (FIB) de la MONUSCO pour appuyer l’armée dans les opérations militaires menées contre les rebelles ougandais de l’ADF dans la région.

Pour rappel, c’est depuis le lundi 5 avril dernier que des manifestations pour exiger le départ de la MONUSCO, des Agences du Système des Nations-Unies, des ONG internationales ont été intensifiées dans plusieurs entités du grand-nord de la province du Nord-Kivu, paralysant ainsi des activités sur initiative des groupes de pressions et mouvement citoyen.

Ces manifestations visent à dénoncer la passivité de ces organisations dans les tueries des civils dans la région de Beni, au Nord-Kivu et exiger le départ de la MONUSCO.

Fidèle Kitsa