Lomami : L’ASADHO accuse les députés provinciaux d’avoir « fait engager leurs espions » dans les régies financières de la province

img 20210112 wa0017

Le coordonnateur provincial de l’Association Africaine de Défense des Droits de l’Homme (ASADHO) dans la province de Lomami, Mukuisa Kasongo, exhorte les députés provinciaux à se désolidariser de la gestion quotidienne des antennes de la Direction Générale des Recettes de Lomami (DGRLO).

Il l’a dit le 6 avril dernier au cours d’une interview accordée à la presse de la ville de Kabinda, chef-lieu de la province de Lomami.

« Les députés provinciaux ont fait engager leurs espions dans toutes les antennes de la DGRLO et, par conséquent, cette régie financière souffre du problème de canalisation des recettes. », a fait savoir Mukuisa Kasongo alias Mujama.

Il a ajouté qu’il y a aussi le parallélisme des imprimés des valeurs au sein des antennes de la DGRLO. Pour ce motif, le chef d’antenne du territoire de Luilu serait encore aux arrêts jusqu’à ce jour.

Le coordonateur provincial de l’ASADHO a, par ailleurs, invité l’exécutif provincial à publier les résultats du test de recrutement à la DGRLO organisé l’an passé.

« La Direction Générale des Recettes de Lomami, par le truchement du ministère provincial de la Fonction publique, avait organisé début décembre dernier un test d’embauche dans cette régie financière de Lomami. Mais jusqu’ici, c’est un silence de mort », a-t-il rappelé.

D’après la ministre provinciale de la fonction publique, Christelle Keta Katomb, le but de ce concours était de combler les postes vacants à la DGRLO des villes de Kabinda et Mwene-ditu ainsi que dans les chefs-lieux des territoires à savoir : Luputa, Ngandajika, Lubao et Kamende.

Merveille Mpandanjila/Lomami