RDC : Fayulu condamne la « forte » répression des manifestations anti-MONUSCO par les forces de l’ordre au Nord-Kivu

screenshot 20201230 185532 1

Le président du parti politique Engagement pour la Citoyenneté et la Démocratie (ECIDé), Martin Fayulu dénonce la « forte » répression des forces de l’ordre contre les manifestants dans plusieurs villes de la province du Nord-Kivu pour dénoncer la persistance de l’insécurité et exiger le départ de la MONUSCO.

A travers son compte Twitter, ce candidat à l’élection présidentielle de 2018 s’indigne contre ce qu’il qualifie de passivité des autorités congolaises face aux massacres de la population dans les Kivu et Ituri.

« Je respecte la mobilisation populaire en cours à Beni, Butembo, Kasindi et Goma en réaction contre la passivité ambiante observée face aux tueries massives des Congolais dans les Kivus et l’Ituri. Je condamne la forte répression des forces de l’ordre contre les manifestants », écrit Martin Fayulu.

C’est depuis le lundi 5 avril que les manifestations ont été déclenchées à Beni, Butembo et Lubero sur initiative des mouvements citoyens et des groupes de pression pour appeler au départ de la MONUSCO.

À Goma, des mouvements citoyens et des structures des jeunes ont emboîté les pas en décrétant deux journées villes mortes à dater de ce jeudi.

Fidèle Kitsa