• afriland banniere

Sama Lukonde : Le gouvernement n’entend nullement conditionner le recensement à l’organisation des élections

Devant les députés nationaux en marge de la présentation de son programme du gouvernement ce lundi 26 avril, le premier ministre Jean Michel Sama Lukonde note que le recensement ne sera nullement un préalable à la tenue des élections prévues en 2023.


Cependant, il a rappelé que le recensement et l’identification de la population sont des opérations normales qui permettent à un État de connaître sa démographie.

« En ce qui concerne le recensement et l’identification de la population, je tiens à préciser qu’il s’agit des opérations normales d’un État responsable qui vise simplement à connaître le nombre de ses habitants et à doter chaque citoyen d’une carte d’identité pour des fins de gestion et de planification. Le gouvernement qui travaille pour l’organisation et la tenue des élections générales dans le délai constitutionnel, n’entend nullement conditionner le recensement à celles-ci, de sorte qu’elles puissent se réaliser en 2023 », a-t-il dit.

Le premier ministre Sama Lukonde est revenu aussi sur la nécessité des réformes électorales en vue d’une tenue des élections apaisées et démocratiques.

Cette annonce s’inscrit dans la droite ligne de la déclaration du président de la République Félix Tshisekedi devant les députés nationaux de l’Union sacrée de la nation à qui il a indiqué qu’il n’y aura pas de glissement.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30