Vaccin Astra Zeneca en RDC : Un expert en pharmacie invite l’Etat à payer des dommages collatéraux en cas des effets néfastes sur la population

Dans une interview exclusive accordée à Actu30.cd, jeudi 15 avril, le vice-président du Syndicat National des Pharmaciens, le docteur Eraste Kabasu a reagi à la décision de la Task Force présidentielle annonçant le début de la campagne de vaccination contre la Covid-19 pour le lundi 19 avril 2021 avec le vaccin suedo-britannique d’Astra Zeneca.

« Nous pensons que le gouvernement est censé protéger la population à travers les organes techinques tels que le Programme Elargi de Vaccination (PEV) et la Direction de Pharmacie et des Médicaments (DPM) et nous pensons que ces institutions ont eu à mener des études approfondies du vaccin sur la population, sachant que plusieurs pays ont alerté sur son utilisation », a déclaré le docteur Eraste Kabasu.

Cet expert en pharmacie tient l’État congolais responsable des « effets néfastes » qui pourraient découler de la prise de ce vaccin.

« L’État congolais sera responsable des effets que vont produire ce vaccin Astra Zeneca sur sa population et il devra être conséquent et payer les dommages collatéraux au cas où ce vaccin arrivait à présenter des effets néfastes », a-t-il indiqué.

Eraste Kabasu a également tiré la sonnette d’alarme en direction des autorités du ministère de la Santé pour l’assainissement du secteur pharmaceutique en République démocratique du Congo et à Kinshasa en particulier. Il a appelé ces autorités à l’application du règlement pharmaceutique en vigueur.

« La population est en danger de mort en consommant des médicaments de qualité douteuse et je lance une alerte auprès des autorités du pays pour l’assainissement du secteur pharmaceutique, car il existe plusieurs pathologies causées par les médicaments mal conservés et sans principes actifs. Je demande aux autorités de faire appliquer la réglementation pharmaceutique qui est en vigueur pour en finir avec cette situation », a-t-il alerté.

Pour rappel, c’est depuis le 13 avril dernier que les autorités congolaises ont annoncé le début pour le lundi 19 avril de la campagne de vaccination contre le conoravirus avec le vaccin Astra Zeneca.

Cette campagne va débuter notamment avec le personnel soignant du secteur de la santé et les personnes âgées de plus de 55 ans et présentant des comorbidités.

Yannick Ekutshu

À la une

Également sur Actu 30