Haut-Katanga : Les confessions religieuses adoptent la stratégie de sensibiliser la population sur la paix et la sécurité

Le premier ministre a échangé,
le dimanche 2 mai 2021 à Lubumbashi, dans le Haut-Katanga, avec les confessions religieuses sur la paix, la sécurité et le social de la population de ce coin du pays. Les problèmes relatifs à la paix, la sécurité et l’amélioration des conditions de vie de la population ont fait l’objet des échanges entre Jean-Michel Sama Lukonde et la délégation des représentants des confessions religieuses du Grand-Katanga, conduite par le révérend pasteur Ernesto Miji Palanga.

Ces religieux, ont après leur entretien avec le premier ministre, adopté chacun la stratégie de sensibiliser la population dont plus de 80% est constituée des fidèles de leurs églises, sur la paix et la sécurité.

« Les résolutions que nous avons prises sont celles de sensibiliser la population parce qu’il est clair que les 90% de la population prient quelque part. Ils sont soit chez les musulmans, soit chez les catholiques, à l’église de réveil et chez les protestants. C’est ainsi que notre message vise à appeler tous ces peuples, tous ces gens, ces jeunes gens à la raison et cela pourra trouver un écho favorable de sorte que chacun puisse s’alligner derrière le schéma de la paix, de l’unité et de la concorde nationale », a fait savoir le pasteur Ernesto Miji, représentant des églises du réveil du Grand Katanga.

Signalons que toutes ces séances de travail ont été tenues en présence du gouverneur de la province du Haut-Katanga, Jacques Kyabula Katwe. Et le premier ministre était accompagné des ministres d’État Christian Mwando du plan, Kahinda Adèle du portefeuille, les ministres Konde Serge des sports et loisirs, Olivier Mwenze de l’énergie, Kibassa Maliba des PT-NTIC et la vice-ministre de la santé Kilumba Véronique.

Emery Yakamua

À la une

Également sur Actu 30