• afriland banniere

État de siège : L’armée présente un bilan positif des opérations en Ituri et au Nord-Kivu

Le ministre de la communication, médias et porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, a tenu une conférence de presse ce mercredi 09 juin à Kinshasa, sur le bilan détaillé des opérations militaires menées par les Forces Armées de la République démocratique du Congo (FARDC) dans les provinces du Nord-Kivu et de l’Ituri. Cela, dans le cadre de l’état de siège décrété par le chef de l’Etat, Félix Tshisekedi, pour lutter contre l’insécurité dans la partie Est de la RDC.

Le général major Léon-Richard Kasonga a, au cours de cette conférence, présenté le bilan détaillé des opérations menées par les FARDC, dans les provinces du Nord-Kivu et Ituri.

Le porte-parole de l’armée a affirmé que les FARDC ont réussi à déloger ces forces négatives de leurs sanctuaires.

« Tous les sanctuaires, toutes les places fortes, tous les quartiers généraux des ADF ont été démantelés. La fabrique d’armes de l’ADF a été détruite, la logistique de l’ADF a été rendue obsolète », a rapporté Léon-Richard Kasonga.

« Et donc, aujourd’hui, au plan opérationnel, dans la province de l’Ituri, nous avons intensifié les opérations contre les ADF, contre les groupes armés CODECO, mais également contre les FPIC et alliés. En Ituri, 39 terroristes et 1 milicien ont été neutralisés, 5 ont été capturés, nous avons récupéré plusieurs armes », a-t-il ajouté.

Ces opérations ont eu comme conséquence heureuse, note l’armée, la reprise des activités socioéconomiques, évidemment cela se remarque par l’ouverture des ecoles, des marchés mais également le commerce.

En outre, le général Kasonga a fait savoir qu’il y a présentement la ligne de circulation des personnes sur la Route Nationale numéro 27.
Et pour matérialiser les conquêtes militaires, les FARDC ont chassé et récupéré 29 localités qui étaient investies par ces forces négatives.

« Dans les provinces du Nord-Kivu, Nous avons neutralisé 35 ADF dont 14 étrangers. Nous avons capturé 5 leaders des ADF, nous avons appréhendé 70 collaborateurs congolais vivant dans ces secteurs, qui ont decidé de collaborer avec les égorgeurs de manière à leur donner des indications sur le mouvement de la population, sur le mouvement des FARDC, sur les activités militaires », a indiqué l’armée.

Le général affirme aussi que les FARDC ont réussi à installer la sécurité dans près de 12 localités, notamment Madina, Mayangosi (Beni), Karawe, Kasagongo, Mont-Olive, P-43 sur la route Mbau (…) ainsi que toute la partie ouest de la Route Nationale numéro 4.

« Dans le secteur de l’opération Sokola 2 du Nord-Kivu, nous avons également intensifié des opérations et nous avons exercé une pression militaire accrue sur le territoire de Masisi et Rutshuru contre les FDLR, le Niatura… », a rapporté l’armée.

Et de poursuivre : « Nous avons conquis 12 localités, nous avons neutralisé 33 combattants, et nous en avons capturé 3 et 18 combattants se sont rendus. 2 leaders de l’APCLS parmi lesquels Kibongo et Mundosi, mais également Domi, le parton du groupe armé CMC Niatura s’est aussi rendu. A cette occasion, nous avons récupéré 13 armes ».

Et sur le plan politico-administratif, notamment dans la province de l’Ituri. Les FARDC ont intensifié la sensibilisation des notabilités pour soutenir les FARDC en dénonçant les personnes suspectes.

L’armée demande, en outre, aux parents de sensibiliser leurs enfants pour qu’ils n’adhèrent pas à ce mouvements terroristes.

Le porte-parole du gouvernement, Patrick Muyaya, a affirmé que le gouvernement congolais s’est dit optimiste quant à l’atteinte des objectifs recherchés. Il a fait savoir également que le président de la République, Félix Tshisekedi, le gouvernement et les FARDC sont déterminés à neutraliser les forces négatives.

Ghyslaine Kanda

À la une

Également sur Actu 30