• afriland banniere

Kasaï Central : L’insécurité alimentaire atteint sa 4ème phase d’urgence dans le territoire de Dibaya

La situation de l’insécurité alimentaire dans la province du Kasaï Central reste de plus en plus préoccupante et nécessite une intervention d’urgence.

C’est ce qu’a révélé le chef de division de l’agriculture du Kasaï Central, Boniface Kapita, au cours d’une interview accordée à Actu30.cd ce jeudi 10 juin 2021.

D’après lui, plusieurs ménages dans cette province vivent dans une insécurité alimentaire attestée par des analyses sur l’état nutritionnel des communautés effectuées sur l’ensemble de la province.

De ces analyses, il ressort que le territoire de Dibaya a déjà atteint la quatrième phase d’urgence de l’insécurité alimentaire et les autres territoires, dont Kazumba, Demba, Dimbelenge et Luiza, y compris la ville de Kananga sont à la troisième phase.

Cette situation, révèle-t-il, est consécutive à la récente crise qu’a connue la région du Kasaï suite au phénomène Kamwina Nsapu qui a fait des effets, notamment la perte des moyens des substances, des grainiers, des habitations, des champs et plusieurs autres ressources naturelles.

Parmi ces causes de l’insécurité alimentaire s’ajoutent les faibles superficies cultivées, la pauvreté du sol et la difficulté des paysans de se procurer des outils aratoires et semences de bonne qualité.

C’est ainsi que Boniface Kapika appelle le gouvernement congolais à renforcer les mécanismes de financement des programmes
volontaristes agricoles et le programme national de développement agricole, pour leur mise en œuvre afin de lutter contre l’insécurité alimentaire dans la province du Kasaï Central.

Dans cette province, les ménages sont fortement dépendants du marché, avec 67% des ménages enquêtés dépensant plus de 65 % de leur revenu total pour les besoins alimentaires et 46% qui dépensent plus de 75 % de leur revenu total pour les besoins alimentaires.

Mwambilayi/Kananga

À la une

Également sur Actu 30