• afriland banniere

Rapatriement des reliques de Lumumba : Eve Bazaïba annonce l’assainissement des villes concernées par l’événement

Les préparatifs des événements liés au rapatriement des reliques de Patrice Emery Lumumba de la Belgique pour la RDC étaient au centre des échanges, mercredi 9 juin à Kinshasa, entre Ève Bazaiba, vice-première ministre, ministre de l’Environnement et Daniel Aselo, vice-premier ministre, ministre de l’Intérieur, Sécurité, Décentralisation et Affaires coutumières.

Selon Ève Bazaïba, le volet assainissement lors de ces manifestations dans les villes concernées doit préoccuper au plus haut point l’organisation de l’événement.

« Je suis venue voir le VPM en sa double qualité. D’abord assumant l’intérim du Premier ministre qui est en déplacement et aussi en sa qualité de VPM de l’Intérieur pour que mon ministère soit impliqué dans le comité d’organisation de cet évènement que nous avons attendu depuis 60 ans qui sera enfin vécu ce 30 juin 2021 où nous allons recevoir les reliques de notre premier Premier ministre, Patrice Emery Lumumba« , a indiqué Eve Bazaïba au sortir de l’audience.

Et d’ajouter : « Cet évènement coincide avec le programme lancé par mon ministère sur la « décennie de la restauration des écosystèmes avec à la clé le programme de reboisement suivant la vision du Chef de l’Etat de planter 1 milliard d’arbres sur toute l’étendue du pays d’ici 2023 sur un programme qui court jusqu’en 2030« .

Et dans la foulée, le numéro un de l’environnement en RDC a annoncé le lancement de cette opération dans son volet assainissement dès la semaine prochaine en perspective de ces manifestations liées au rapatriement des reliques de Patrice Emery Lumumba dans la ville de Kinshasa, Kisangani, Lubumbashi et la ville en construction de Lumumba-ville.

Pour sa part, le VPM Daniel Aselo a estimé que l’arrivée des reliques de Lumumba au Congo, 60 ans après, doit se fêter.

A l’en croire, c’est à titre symbolique que le pays va fêter le rapatriement des restes du corps de Lumumba et « il ne sera pas question de fêter dans un environnement malsain ».

Emery Yakamua

À la une

Également sur Actu 30