• afriland banniere

RDC : Le ministre Chérubin Okende lance la 15ème session ordinaire de l’Assemblée générale de l’OMAOC

Le ministre des Transports et voies de communication et désenclavement, Chérubin Okende Senga, a ouvert, ce vendredi 30 juillet, la 8ème session ordinaire du bureau des ministres des Transports et la 15ème session ordinaire de l’Assemblée générale de l’Organisation Maritime de l’Afrique de l’Ouest et du Centre (OMAOC).


Dans son allocution, le patron des Transports congolais et président sortant de l’OMAOC a appelé, pour un meilleur profit du transport maritime, à l’élaboration des stratégies maritimes audacieuses axées sur la constitution d’une flotte marchande locale pour transformer les frais générés par les économies respectives, l’exportation des produits, l’amélioration des installations portuaires pour les adapter au trafic des navires, le renforcement des mesures de sûreté et de sécurité.

A en croire Chérubin Okende, l’OMAOC devra devenir un centre de planification du domaine maritime. « L’OMAOC se doit alors être un centre de conception, de planification et d’harmonisation visant le développement du secteur maritime« , a-t-il indiqué.

De son côté, le secrétaire général de l’OMAOC, l’angolais Alain Michel Luvambano a, dans sa dernière adresse, en tant que secrétaire de l’OMAOC, retracé son parcours de 10 ans passé au secrétariat de cette institution ainsi que les différents projets réalisés sous sa tutelle. Il s’agit notamment du projet d’une mise en oeuvre d’une stratégie régionale, du projet d’autonomisation des marines marchandes, le projet de la banque maritime de développement mise en place à Abidjan, en 2003.

Le secrétaire général de l’OMAOC a appelé de tout son voeu les réformes au sein de cette institution et à l’appui de l’Union africaine pour faire souffler le vent de la transformation.

Plusieurs ministres des Transports des pays membres de l’OMAOC ont participé à cette cérémonie d’ouverture, notamment celui du Gabon, Bénin, Cameroun, Gambie, République centrafricaine, Ghana, Guinée, Togo et le Nigéria.

Notons qu’au cours de ces assises de 2 jours, les experts de cette organisation intergouvementale vont réfléchir autour des questions administratives, financières, budgétaires, institutionnelles et techniques de l’organisation. Elles connaîtront également le passage du flambeau de la RDC au Ghana ainsi que le renouvellement des membres du bureau.

Créé en mai 1975 à travers la charte d’Abidjan sur les transports maritimes, l’OMAOC a comme, entre autres missions, la promotion des services des transports maritimes rentables pour permettre aux états membres, de maîtriser le coût du transport par voie maritime de leur commerce extérieur ainsi que la sécurité et la sûreté maritimes.

Yannick Ekutshu

À la une

Également sur Actu 30