• fardc 1 min

Désignation du président de la CENI : « Nous sommes très disposés à nous remettre ensemble » (Dodo Kamba)

Le président des Églises de réveil au Congo, Dodo Kamba, a représenté 6 confessions religieuses, ce samedi 14 août 2021, à la réunion de la Commission paritaire de l’Assemblée nationale afin de donner des informations supplémentaires après leur choix du futur président de la Commssion Électorale Nationale Indépendante (CENI).

Après cette réunion, le pasteur Dodo Kamba estime qu’il était question de donner des informations supplémentaires à la dite Commission mais aussi d’appeler à l’unité au sein des confessions religieuses.

« Aujourd’hui, nous avons été invités par la Commission paritaire de l’Assemblée nationale et on a échangé. Il a été question qu’on donne quelques informations au sujet de notre désignation. Il y a rien qui avait été noué, ça été une prise de position. Il faudrait qu’on soit clair là dessus. C’est une question de divergences qui ne nous divise pas et c’est un jeu démocratique. On reconnaît à chacune des confessions la liberté de prendre une position quant à ce. Notre charte le reconnaît. En réalité, tout va bien et comme je l’avais dit autre fois, nous sommes un corps indivisible mais chacun a son rôle. Nous avons des positions à prendre pour le bien de la nation et chaque confession s’assume« , a-t-il déclaré.

Concernant la question de l’unité des confessions religieuses, le président des Églises de réveil au Congo est très disposé à revenir sur la table des négociations.

« On a parlé, on parle et on parlera. Donc, nous sommes très disposés. D’ailleurs, on s’étonne toujours quand les gens pensent que nous sommes divisés. On est très très uni, on n’est pas divisé. Et au jour d’aujourd’hui, l’invitation même pour ce soir de nous remettre ensemble sera la bienvenue. On est vraiment un corps et on ne peut se déchirer, on ne peut pas se diviser », a-t-il ajouté.

Il sied de souligner que 6 sur les 8 confessions religieuses que compte la plateforme avaient déposé à l’Assemblée nationale leur procès-verbal de désignation du président de la CENI. Cela, malgré le rapport de non compromis déposé également par le président de cette plateforme, Monseigneur Marcel Utembi.

A ce jour, le bureau de l’Assemblée nationale a accordé 72 heures à ces confessions religieuses afin de trouver un consensus sur la désignation du futur président de la centrale électorale ainsi que d’un des membres de la plénière de cette institution d’appui à la démocratie. Ce délai court à partir de ce samedi 14 août et prendra fin le mardi 17 août à minuit.

JOA

À la une

Également sur Actu 30