• fardc 1 min

EPST : Tony Mwaba obtient du gouvernement l’instauration de la « prime de brousse »

Le ministre de l’Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST), Tony Mwaba, a obtenu l’approbation du conseil des ministres de plusieurs propositions qui s’inscrivent dans le cadre de la gratuité de l’enseignement de base.

Selon le compte-rendu de la 15e réunion du conseil des ministres qu’a présidée le chef de l’État Félix Tshisekedi, ces propositions sur base des besoins urgents identifiés dans son sous-secteur à la suite d’évaluations à mi-parcours récemment organisées.

D’après le ministère de l’EPST, 4 propositions au total ont été formulées par le ministre de tutelle notamment l’instauration de la prime Brousse. A ce sujet, Tony Mwaba a souligné la nécessité d’ajouter 20 000 FC aux enseignants des certains territoires du pays qui se considèrent « marginalisés » comparativement à leurs collègues des chefs-lieux.

« Il existe un écart dans la rémunération des enseignants selon qu’ils prestent aux chefs-lieux dans les provinces administratives ou dans les territoires.  Ces différences des salaires sont dues au fait que les enseignants des chefs-lieux bénéficient des allocations de transport, logement, contrairement à leurs collègues territoires. Cette situation hérité de nos prédécesseurs engendre plusieurs frustrations à travers la Republique. A Bukavu où j’ai séjourné, les enseignants observent depyis un moment ce qu’ils appellent : Jeudi sans enseignants. A cet effet, nous avons ajouté 20.000 FC à tous les enseignants de la Brousse », a fait savoir le Ministre Tony Mwaba cité par son service de communication.

Le Ministre a aussi obtenu l’approbation du gouvernement sur la nomination de quelques animateurs aux postes de commandement vacant des services du ministère de l’EPST. Cette nomination, a souligné le Ministre, vise la recherche de l’efficacité du travail sur terrain en perspective de la bonne rentrée scolaire 2021-2022.

« C’est aussi pour s’assurer d’un bon accompagnement et meilleur suivi du programme de la gratuité de l’enseignement de base rendu effectif par le Président de la République », a-t-il noté.

Ces postes vacants sont les suivants :

  • Des inspecteurs principaux provinciaux IPP
  • Des Directeurs des provinces Educationelles « Proved »
  • Des Directeurs provinciaux du Service de Contrôle et de la paie des Enseignants SECOPE
  • Des inspecteurs chefs des Pools
  • Des sous Directeurs des provinces educationelles  » sous-proved ».

Une autre proposition approuvée, note son équipe, est la revisitation de la convention de gestion avec les confessions religieuses

« Cette convention totalise 45 ans d’existence et devient obsolète face à l’évolution dont la reforme phare demeure la gratuité de l’enseignement primaire public qui est mise en mal principalement par certains partenaires éducatifs confessionnels », a expliqué  Tony Mwaba.

Et pour finir avec des conflits récurrents qui paralysent le bon fonctionnement des services déconcentrés de l’EPST en province, le Ministre a obtenu la suppression des postes « Non Organique » qui ne disposent d’aucune attribution précise .

Il s’agit entre autres de :

  • Directeur de la Province educationelle adjoint  « Proveda ».
  • Directeur Provincila du SECOPE adjoint abrégé DIPROSECA
  • Chef de sous -division provincial Adjoint Soproveda
  • Chef d’antanne Adjoint.

La Suppression de ces postes entraine le redéploiement des animateurs à des postes déjà existants et maintenir les intéressés aux mêmes grades statutaires.

Rédaction

À la une

Également sur Actu 30