• fardc 1 min

Kasaï Central : Des survivantes des violences sexuelles formées pour assurer leur autonomie financière

Dans le cadre du « Projet, Justice, Autonomisation et Dignité de la femme » (JAD), le Programme des Nations-Unies pour le Développement (PNUD) a clôturé, lundi 16 août 2021, une formation en faveur des survivantes des violences sexuelles de Dibaya et de Kananga, au Kasaï Central sur les activités génératrices des revenus.

D’après Patrick Doliyevera, chef du bureau PNUD Grand Kasaï, cet atelier de formation est une participation au renforcement des moyens de subsistance de ces femmes survivantes pour gérer leur dignité par rapport aux problèmes qu’elles rencontrent dans la communauté afin d’être autonomes.

Au cours de cette formation, ces femmes ont appris comment fabriquer les savons liquides, les gels hydroalcooliques et les savons à usage multiple pour participer à la lutte contre la pandémie de Covid-19 et avoir une autonomie financière.

« On va un peu les accompagner avec des fonds que nous allons mettre à leur disposition que leurs activités deviennent génératrices des revenus pour qu’elles soient rentables et que la suite soit meilleure. Nous allons mettre un plan de business afin de trouver des financements pour renforcer leurs compétences techniques et des minis projets pour générer les revenus afin de lutter contre la pauvreté« , a précisé le chef du bureau PNUD Grand Kasaï.

Patrick Doliyevera a ajouté que le PNUD sera le premier manager de ces femmes auprès des tierces personnes afin de faciliter l’achat rapide des produits qui sortiront de leurs activités génératrices des revenus pour qu’elles soient rentables régulièrement.

Ces femmes survivantes ont été identifiées et enregistrées par les ONG Femme Main dans la Main pour le Développement du Kasaï (FMMDK) et l’Association pour le développement social et la sauvegarde de l’environnement (ADSSE), dans le cadre de ce projet JAD.

Pour rappel, le Projet Justice, Autonomisation et Dignité des femmes a quatre volets, notamment l’assistance juridique, psychosociale, la réinsertion socio-économique et médicale des survivantes des violences sexuelles.

Mwambilayi/Kananga

À la une

Également sur Actu 30