• fardc 1 min

Kasaï Central : Un député dénonce le « détournement » de 33 millions de FC à l’Assemblée provinciale

Environ 33 millions de francs congolais octroyés à l’Assemblée provinciale du Kasaï Central par le gouverneur intérimaire, Tharcisse Kabatusuila, seraient détournés par le bureau de l’organe délibérant avec un groupe d’élus provinciaux.

C’est une dénonciation du député Jim Mukenge faite à la presse, ce jeudi 18 août 2021. Cet élu révèle que cette somme de 33 millions de francs congolais a été donnée à l’Assemblée provinciale pour le paiement des invisibles des députés provinciaux par le gouvernement provincial.

Curieusement, précise-t-il, ces fonds ont été partagés par les cinq membres du bureau de l’organe délibérant et les commissions permanentes, dont au total 12 députés, sans associer le reste des élus provinciaux.

« Nous avons eu un problème avec la gestion d’un fonds de 33 millions de francs congolais destinés aux députés provinciaux comme invisibles et cette somme a été partagée par 12 députés, les cinq membres du bureau et les commissions permanentes et les autres n’ont pas eu », a-t-il expliqué.

L’élu de l’UDPS, dans la ville de Kananga, pointe du doigt le président de l’organe délibérant, Patrice Aimé Sessanga, qui est ordonnateur général et qui, selon lui, a autorisé au questeur, ordonnateur délégué, d’effectuer ce partage inégal sans associer les autres.

« Nous l’avons rencontré après cette bourde pour lui dire que nous n’étions pas contents et d’accord. Il a accepté et a promis de nous remettre notre part. Mais malheureusement, nous sommes surpris qu’il est déjà parti à Kinshasa sans trouver des solutions. Cette somme là nous revient, parce que nous sommes dans la boîte, car c’est la toute première fois que le gouverneur a débloqué les invisibles, et c’est pour cette première fois, il y a une catastrophe« , a-t-il ajouté.

Le groupe de plus de 20 députés lésés promettent d’initier une pétition pour obtenir la déchéance du président de l’organe délibérant et son bureau, s’ils ne sont pas remis dans leurs droits.

Contacté pour avoir sa version des faits sur ces accusations, Patrice Aimé Sessanga, président de l’Assemblée nationale, n’a pas décroché les appels d’Actu30.cd.

Dans l’entourage du bureau de l’Assemblée provinciale, l’on accuse le gouverneur intérimaire d’avoir entretenu une confusion sur le libellé de cette somme qui portait comme mention : « Appui à l’Assemblée provinciale ». Ce qui était destiné, selon des proches du bureau, au fonctionnement et non à un partage avec tous les élus provinciaux.

Mwambilayi/Kananga

À la une

Également sur Actu 30