• fardc 1 min

Kongo Central : Didier Budimbu accorde un moratoire de 6 mois aux importateurs informels des produits pétroliers

Le minsitre des Hydrocarbures, Didier Budimbu, qui séjourne depuis samedi 14 août 2021 à Muanda, au Kongo Central, accompagné de son collègue du Tourisme, s’est rendu, le lundi 16 août à Yachi, un des points d’entrées concernés par la mesure de suspension des activités. Et c’est, notamment à ce point d’entrée que les opérateurs locaux du secteur informel s’approvisionnent en produits pétroliers dans la province.

Selon le service de communication du ministère, Didier Budimbu a annoncé la suspension de cette mesure en accordant un moratoire de 6 mois à ceux qui exercent cette activité dans cette partie de la province.

« Le souci est de l’organiser selon les normes, d’autant qu’on ne manipule pas des produits pétroliers n’importe comment », rapporte le service de communication du ministre des Hydrocarbures.

Le ministre a demandé aux opérateurs du secteur de tirer profit de cette période de moratoire pour se conformer aux dispositions légales en la matière afin de ne pas être pris en défaut.

Pour préserver la qualité des produits pétroliers, Didier Budimbu a mis en avant le bien-fondé du dispositif du marquage moléculaire à leurs différents points d’entrée assorti des mécanismes de contrôle par une brigade assermentée qui seront mis en place incessamment.

Par ailleurs, le ministre Didier Budimbu a exprimé sa volonté d’inciter les jeunes de cette localité à davantage s’intéresser aux études sur la filière pétrole et gaz pour laquelle ils semblent avoir une certaine maîtrise.

Une décision salutaire saluée par l’ensemble de ceux qui exercent ces activités et qui ont dit tout le bien quils pensent de tout ce que fait le ministre. C’est dans cette atmosphère que Didier Budimbu poursuit sa tournée dans la cité balnéaire pour mettre en avant l’importance de sa communication.

Pour rappel, le ministre des Hydrocarbures avait suspendu temporairement les activités de l’importation des produits pétroliers par voies d’entrée de Lufu, Yema, Yachi, Makayi, Samba, Tsiela… dans la province du Kongo Central. Cela, pour une période allant de 3 à 6 mois à dater du 1er août 2021.

Les importateurs locaux concernés par cette mesure avaient protesté par des manifestations sur terrain. D’où, le déplacement du ministre des Hydrocarbures à Muanda pour se rendre compte de la situation et donner des solutions.

Emery Yakamua

À la une

Également sur Actu 30