• fardc 1 min

Pollution des rivières au Kasaï : Des matières toxiques ont été déversées dans la rivière Tshikapa depuis l’Angola (Gouverneur Pieme)

Le gouverneur de la province du Kasaï, Dieudonné Pieme, a échangé avec son collègue de la province de Lunda Norte, en Angola, pour en savoir plus sur la pollution des eaux de la rivière Tshikapa.

Dans une intervention faite à la presse locale ce jeudi 12 août 2021, le gouverneur Pieme a fait savoir qu’une usine de traitement des diamants aurait déversé une quantité des matières toxiques dans la rivière Tshikapa à partir de la province de Lunda sud.

« Nous nous sommes interrogés sur l’origine de ce problème, et nous avons pu remonter vers la province de Lunda-Sud en Angola, où une usine de traitement de diamant a connu une défaillance de fonctionnement au point de déverser des matières toxiques dans la rivière de ce côté là. Aujourd’hui, les dégâts sont énormes aussi bien en Angola qu’ici. Ceci m’a conduit à prendre contact avec mon collègue Ernesto Mwangala de Lunda-Nord en Angola avec qui nous avons échangé à peu près une semaine sur cette situation et nous avons relevé qu’il y a eu effectivement un accident dans le fonctionnement d’une entreprise dont le nom est bien connu« , a indiqué Dieudonné Pieme.

Le gouverneur insiste sur le respect des instructions du gouvernement provincial à propos de la consommation des eaux et poissons de ces rivières en attendant les résultats des échantillons prélevés par le gouvernement provincial et envoyés à Kinshasa.

Rappelons que le gouvernement central a déjà ordonné à l’Institut National de Recherche Biomédicale (INRB) de se rendre à Tshikapa pour des enquêtes. Entre-temps, la FAO a déjà dépêché ses experts pour des enquêtes plus approfondies et évaluer les besoins de la population.

La pollution de ces eaux a été constatée depuis le 31 juillet 2021. Des animaux aquatiques dont des poissons et des hyppopotames sont morts. On note aussi l’épidémie de la diarrhée qui frappe plusieurs familles qui ont consommé ces poissons morts.

A Kinshasa, une dizaine de députés nationaux dont les villes et villages longent les rivières polluées ont appelé, le 11 août, le gouvernement central à apporter de l’aide alimentaire et hydraulique aux populations victimes de cette pollution.

Janderson Nyembue depuis Kasaï

À la une

Également sur Actu 30