• fardc 1 min

RDC : Le gouvernement appelé à mettre en place une politique nationale favorisant l’emploi des jeunes

À l’occasion de la célébration de la journée mondiale de la jeunesse (JMJ), le 12 août de chaque année, la jeunesse du parti politique Congo Positif déplore la situation désastreuse dans laquelle vivent les jeunes congolais dans un pays rempli des potentialités.

Dans une interview accordée à Actu30.cd, ce jeudi 12 août 2021, Didier Iteku Wawina, secrétaire national en charge de la jeunesse du parti Congo Positif, a indiqué que le chômage qui a atteint son seuil considérable au pays constitue l’unique frein du développement de la jeunesse en RDC avec un taux de plus de 80% des jeunes chômeurs.

« Comprenez que l’immensité du taux de chômage chez les jeunes demeure une véritable obstruction pour leur développement. Congo Positif, parti cher au camarde président national, monsieur Dieudonné Nkishi Kazadi, reste l’unique et premier parti au Congo qui lutte contre le chômage du peuple congolais en exigeant le respect de l’article 36 de la constitution du 18 février 2006 qui fait du travail un droit et un devoir sacré pour chaque Congolais. Nous ne cessons de rappeler que ce qui empêche l’accès à l’emploi par les jeunes est l’absence d’une politique nationale qui favorise l’emploi aux
jeunes pour son développement et sa responsabilisation. Mais, aussi, les
importations qui détruisent l’économie en tuant le travail des Congolais
. », a déploré Didier Iteku Wawina.

Il a appelé la jeunesse congolaise en général et celle du Congo Positif en particulier à rester engagée dans la vie politique. Car, selon lui, les défis à relever sont énormes mais dont le plus important est celui de réduire, pourquoi pas d’éradiquer le chômage de la jeunesse congolaise.

Pour lutter contre ce fléau qui gangrène la population congolaise, la jeunesse du parti Congo Positif a profité de cette journée mondiale de la jeunesse pour demander
aux autorités du pays de mettre en place une politique qui favorise l’emploi aux jeunes et de mettre fin aux importations qui détruisent quotidiennement l’économie congolaise.

Par ailleurs, Didier Iteku a appelé la jeunesse à garder espoir, à demeurer unie, engagée et à ne pas se laisser distraire par les questions de la nationalité, dot, de la CENI et autres. Car, la question majeure, cruciale et préalable reste à ce jour, d’après lui, « l’emploi des Congolais, majoritairement les jeunes, donc le respect de l’article 36 de la constitution de la RDC« .

Mwambilayi/Kananga

À la une

Également sur Actu 30