• fardc 1 min

Affaire Mines au Sud-Kivu : Le commandant de la 33è région militaire qualifie des acteurs de la société civile de « bandits »

Dans une vidéo de moins de 3 minutes prise au cours d’une parade, le commandant de la 33ème région militaire au Sud-Kivu, Bob Kilubi Ngoy, s’exprimant sur le dossier de l’exploitation illégale des minerais à Mwenga, qualifie des acteurs de la société civile de ce territoire de « bandits et coupeurs des routes ».

« Société civile de Mwenga, société civile des bandits, des malfrats, des coupeurs des routes », a dit le Général Bob Kilubi Ngoy.

Cette vidéo qui circule sur la toile au Sud-Kivu depuis la matinée de ce mercredi 08 septembre 2021, a suscité la colère des acteurs de la société civile cités.

Des organisations de la société civile du Sud-Kivu et mouvements citoyens ont, dans une déclaration rendue publique jeudi 09 septembre 202, demandé au commandant de la 33ème région militaire de retirer ses propos, endéans 72heures. Faute de quoi, des actions de grande envergure seront menées pour exiger son départ, préviennent-ils.

« Exigeons dans les 72 heures qui suivent le retrait sans condition et suivi des excuses publiques de la part du Général Bob Kikubi », peut-on lire dans cette déclaration signée, notamment par Adrien Zawadi, président du bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu et Jean-Chrysostome Kijana, président national de la Nouvelle dynamique de la société civile.

À noter que dans un arrêté du gouverneur de la province, Théo Ngwabidje, il a été demandé à tous les militaires de quitter les carrés miniers dans le territoire de Mwenga.

Joseph Mwema depuis Bukavu

À la une

Également sur Actu 30