• fardc 1 min

Beni : La Mairie promet de traduire en justice les organisateurs des journées villes mortes

Le commissaire supérieur principal de la police, Kashale Muteba Narcisse, Maire de Beni, promet de traduire en justice les organisateurs des journées villes mortes visant à décrier l’insécurité.

D’après l’autorité urbaine de Beni, au Nord-Kivu, personne ne peut organiser des journées villes mortes dans son entité pendant cette période de l’état de siège.

« Personne ne peut organiser des villes mortes ici à Beni, personne n’a le droit, personne. Je veux traduire en justice ceux qui ont appelé à des journées villes mortes. D’ailleurs, je suis déjà derrière cette personne là », a déclaré le colonel Kashale Muteba Narcisse.

Réagissant à la demande de certaines structures des jeunes qui plaidaient pour des patrouilles mixtes services de Sécurité-Jeunes, le maire de Beni a indiqué que cela ne relève pas de leurs compétences.

Signalons que face à la montée de cas d’insécurité en ville de Beni, la coordination urbaine de la société civile avait appelé la population à observer deux journées villes mortes dès ce lundi 13 septembre 2021, afin d’interpeller les autorités locales.

Anderson Shada Djuma/Beni

À la une

Également sur Actu 30