• fardc 1 min

Interpellation « brutale » de Patient Ligodi : Patrick Muyaya condamne et annonce l’ouverture d’une enquête

Le ministre de la Communication et médias, Patrick Muyaya, s’est déployé au niveau du Commissariat général de la police à la suite des bavures policières commises à l’endroit des journalistes, ce mercredi 15 septembre, en marge de la marche de la coalition LAMUKA pour exiger la dépolitisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI).

Après un échange téléphonique avec le numéro un de la police suivi d’un tête-à-tête avec le porte-parole de la PNC, le ministre de la Communication et médias, qui condamne ces actes, a rassuré que des enquêtes sont en cours pour identifier leurs auteurs.

« Nous condamnons ces bavures policières. Les enquêtes sont en cours pour identifier ceux qui sont à la base de cette situation. Ils seront sévèrement sanctionnés. (…) Nous tenons à rappeler que la sécurité des journalistes est une préoccupation majeure », a déclaré Patrick Muyaya au sortir des échanges avec le colonel Pierrot Mwanamputu, porte-parole de la police.

Du nombre des journalistes qui ont été brutalisés par les éléments de la police, il y a Patient Ligodi, Directeur de publication d’Actualité.cd et correspondant de Radio France internationale (RFI).

Le ministre de la communication et médias a noté que Patient Ligodi a été déjà relâché par les éléments de la police. Aussi, la majorité de ses biens lui ont été rendus, hormis quelques-uns.

Corneille Lubaki

À la une

Également sur Actu 30