• afriland banniere

Kinshasa : Gentiny Ngobila demande à LAMUKA de repousser sa marche au 17 septembre

Au cours d’une réunion tenue à l’Hôtel de ville de Kinshasa lundi 13 septembre 2021, avec toutes les parties prenantes, organisatrices des marches du 15 septembre, notamment LAMUKA du tandem Fayulu et Muzito, la Nouvelle Génération pour l’Émergence du Congo (NOGEC) de Constant Mutamba, ainsi que d’autres forces politiques de l’Union Sacrée de la Nation, le gouverneur de la ville de Kinshasa, Gentiny Ngobila, est revenu sur sa décision d’interdire la manifestation prévue le 15 septembre pour cause de Covid-19.


Le patron de la ville de Kinshasa a autorisé finalement la marche de LAMUKA. Cependant, il a proposé qu’elle soit repoussée à vendredi 17 septembre prochain.

Gentiny Ngobila justifie ce report par la rentrée parlementaire prévue le mercredi 15 septembre 2021, la planification d’incendie des édifices publics ainsi que la pandémie de Covid-19.

Du côté de LAMUKA, Blanchard Mongomba, secrétaire général du parti Nouvel Élan d’Adolphe Muzito, a promis de faire rapport de cette proposition de date à la hiérarchie de LAMUKA.

« Nous étions invités par le gouverneur de la ville Gentiny Ngobila (…) Nous avons échangé. Le gouverneur nous a proposé de postposer notre marche du 15 septembre en date du 17 septembre prochain. Nous avons noté et comme nous ne sommes que les représentants du groupe LAMUKA, nous allons faire rapport aux leaders de LAMUKA et c’est à ce niveau là que ça va se décider », a déclaré Blanchard Mongomba.

Pour rappel, la plateforme politique LAMUKA avait saisi l’Hôtel de ville de Kinshasa, le 2 septembre dernier, pour la tenue de sa marche du 15 septembre à travers la ville de Kinshasa, ainsi que toutes les villes de la RDC. Cette marche vise à exiger la dépolitisation de la CENI (Commission électorale nationale indépendante) et dire non au glissement du délai des élections de 2023.

Dans la foulée, plusieurs autres forces politiques dont la jeunesse du CDR , parti cher au président de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, avait également saisi le patron de la ville de Kinshasa pour l’organisation d’une marche à la même date du 15 septembre pour soutenir les institutions de la République.

Yannick Ekutshu

À la une

Également sur Actu 30