• fardc 1 min

Lomami : Impayés depuis 18 mois, les ministres provinciaux entament un mouvement de grève

Les ministres provinciaux de Lomami ont boycotté le travail lundi 20 septembre 2021. Ils réclament, en effet, le paiement de leurs arriérés de salaire de 18 mois.

Pour manifester leur ras-le-bol, les ministres provinciaux appuyés par les agents et cadres du Gouvernorat ont manifesté, réclamant leurs droits.

Très en colère, les manifestants ont rencontré le gouverneur ad intérim, Édouard Mulumba Mudiandambu, qui a, à son tour, exhorté ses collaborateurs à reprendre le travail avant de promettre son implication pour que la situation soit décantée.

Mécontents et non satisfaits de la réaction du chef de l’exécutif provincial de Lomami, les manifestants ont emprunté la direction du siège de l’Assemblée provinciale à Kabinda, où ils ont aussi rencontré le président de l’organe délibérant, Berthos Kabey Diyal, afin de porter haut leur voix.

« Ils ont séché leurs bureaux, ils ont dit que nous n’allons pas entrer pourquoi ? Parce qu’ils comptent 18 mois d’impaiement de salaire sur 27 mois de cette législature. Pourquoi ils ne sont pas payés ? Parce que la rétrocession ne vient pas, alors qu’au début, on nous a fait croire que c’était le FCC (Front Commun pour le Congo) qui bloquait, il fallait patienter et les agents que vous voyez ont patienté jusqu’à présent. Et il y a longtemps que le FCC n’est plus au gouvernement, nous ne savons pas si dans le gouvernement actuel, il y a encore des gens qui bloquent la rétrocession », a dit le directeur de cabinet du gouverneur a.i au président de l’Assemblée provinciale.

En réaction, le président de l’Assemblée provinciale de Lomami, le Dr Berthos Kabey Diyal, a promis de s’impliquer. Il a invité le gouverneur a.i de Lomami à trouver une solution idoine le plus vite possible.

Il sied de noter que tous les bureaux sont restés fermés la journée du lundi dernier. Les ministres provinciaux promettent de poursuivre ce mouvement de grève si aucune solution n’est trouvée dans les prochains jours.

D’après plusieurs sources, pour calmer la tension, les membres du gouvernement provincial ont touché chacun une somme de 100.000 francs congolais et les agents du gouvernorat 40.000 FC. Contacté, un ministre provincial confirme l’information. Il a dit avoir perçu 300.000 FC.

« La grève continue jusqu’aujourd’hui, On a remis 300.000 FC à chaque ministère pour le ministre et son cabinet. Au gouvernorat, au cabinet du gouverneur, 200.000 FC « , a fait savoir à Actu30.cd, ce ministre provincial sous l’anonymat.

Merveille Mpandanjila

À la une

Également sur Actu 30