• fardc 1 min

Lomami : Les ministres provinciaux accusent 18 mois d’arriérés de salaire

Les ministres provinciaux de la province de Lomami accusent 18 mois d’arriérés de salaire. C’est ce qu’a fait savoir, vendredi 17 septembre à Kabinda, chef-lieu de la province, le porte-parole du gouvernement provincial, à la presse.

Jean Hilaire Kazadi Mutambayi a précisé que ce cas d’arriérés de salaire des ministres provinciaux de Lomami a été évoqué plusieurs fois au niveau central, mais sans succès. Il a ainsi invité le premier ministre, Sama Lukonde, à décanter cette situation

« Nous comptons 18 mois d’impaiement et nous sommes devenus incapables de supporter nos familles. Nous avons besoin de vivre et nous en avons le droit. Nous sommes devenus incapables de faire n’importe quoi. Nous demandons au premier ministre, chef du gouvernement, pourquoi ceci doit être bloqué. Nous avons débuté à crédit, sans frais d’installation et sans salaire, nous risquons encore de partir à crédit, sans frais d’indemnité de sortie. D’ici là, il y aura les élections des gouverneurs, c’est inconcevable. Nous ne comprenons pas pourquoi cela arrive comme ça », s’est indigné le porte-parole du gouvernement provincial de Lomami.

Et de poursuivre : « C’est une situation qui a été déjà débattue même dans les conférences des gouverneurs. Il n’y a pas des frais de fonctionnement, il n’y a pas des frais d’investissement, il n’y a pas de rétrocession, finalement on ira où ? On a mal fait puisqu’on travaille dans les gouvernements provinciaux ? Pourquoi nous pouvons compter autant des mois et le gouvernement central n’en compte pas ? Ça devient maintenant normal. On peut faire quoi ? Cher Président, cher chef de l’État, vous êtes le garant de bon fonctionnement et nous avons besoin que les provinces soient rémunérées. En province, il y a les humains qui souffrent, 18 mois, c’est trop. Pourquoi cette injustice sociale ? ».

Par ailleurs, il a demandé l’implication personnelle du chef de l’État, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, pour débloquer cette situation d’impaiement.

Merveille Mpandanjila/Lomami

À la une

Également sur Actu 30