• afriland banniere

Mines : ACAJ appelle le gouvernement à mener une enquête sur 30 sociétés exerçant en « violation des lois »

Une liste de 30 sociétés minières opérant illicitement dans la province de l’Ituri, en état de siège, a été dévoilée par l’Association Congolaise pour l’Accès à la Justice (ACAJ ). C’était au cours d’une conférence de presse ténue, le vendredi 03 septembre 2021, au siège de cette structure, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.


À en croire Georges Kapiamba, président de l’ACAJ, ces entreprises minières dont la plupart sont tenues par les Chinois et autres étrangers opèrent en violation des lois édictées par le Code minier congolais.

Pour ce faire, Georges Kapiamba sollicite du gouvernement l’ouverture d’une enquête administrative, la publication du rapport de la dite enquête et une sanction sévère des auteurs et complices de cette mafia.

Ayant obtenu le permis d’exploration et de recherche, ces entreprises se livrent à l’exploitation et à la commercialisation des produits miniers. Et ce, avec la complicité des autorités judiciaires, politiques, de l’administration minière et de la Direction Générale de Migration (DGM), a indiqué cet acteur de la société civile.

Il s’agit de :

  • – Hua Yuan
  • – Premier Choice Mining
  • – Xin Ding Yuan
  • – Mining Work
  • – Shanxi Dikuang Overseas
  • – Centre Ressources
  • – Tia Di Ren SARL
  • – Mali Yetu Scoops
  • – Combined Mining Company
  • – Kimia Mining Investissement
  • – New mineral investissement
  • – Paulo Pimenta Solange
  • – Glory mining
  • – AA
  • – Djja
  • – Ding sheng service
  • – AD
  • – Société minière NDO -OKEBO
  • – Société Machine Kongo
  • – Socomindok
  • – Muungano na maendeleo
  • – Longwei
  • – Brazil Congo Mineracao sarl
  • – Coms Sikuzani Snc
  • – Socomik
  • – Dragon
  • – Shin Ra Electric power Company
  • – RDC Huafeng mining investment sarl

Pour rappel, l’ACAJ avait, à travers un communiqué publié le 1er septembre, dénoncé les mêmes faits, dans la province du Sud-Kivu. Et cela, après les révélations du documentaire du journaliste Alain Foka, sur l’exploitation illicite des minerais dans l’Est de la RDC.

La ministre des Mines a, dans la foulée, dépêché une Commission constituée des inspecteurs des Mines dans le territoire de Mwenga, pour identifier l’ensemble des sociétés minières opérant dans la fraude.

Yannick Ekutshu

À la une

Également sur Actu 30