• fardc 1 min

Projet PERSE : Tony Mwaba lance la campagne de signature de l’acte d’engagement au Code de bonne conduite du personnel enseignant

Le ministre de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Professionnel (EPST) a procédé, lundi 4 octobre 2021, à Mbuji-mayi, chef-lieu de la province du Kasaï Oriental, au lancement officiel de la campagne de signature de l’acte d’engagement au Code de bonne conduite du personnel enseignant de la République démocratique du Congo.

D’après un communiqué parvenu à Actu30.cd, cette vaste campagne de communication qui durera 30 jours vise à sensibiliser les différents acteurs et partenaires éducatifs œuvrant dans les 10 provinces administratives appuyées par le projet PERSE (Projet d’Équité et de Renforcement du Système Éducatif).

L’objectif principal, ajoute la même source, est de permettre au gouvernement de la République, via le ministère de l’EPST, non seulement de faire connaître cette nouvelle norme de gouvernance au personnel enseignant du sous-secteur de l’éducation, mais aussi de faire signer l’acte d’engagement audit Code à tout le personnel enseignant du ministère de l’EPST.

Ce Code de 22 articles a été institué par l’arrêté n°Minespt/cabmin/GB/025/2021 du 02/07/21/2021 et officiellement présenté le 06 juillet 2021 aux différents acteurs et partenaires du système éducatif Congolais.

Il s’adresse particulièrement au Personnel notamment les enseignants des établissements publics et privés d’enseignement maternel, primaire, secondaire et technique, afin de réglementer la conduite de l’enseignant dans sa classe, dans son école et dans tout son environnement de travail. 

Il clarifie également les attentes relatives au personnel enseignant concernant les comportements interdits quant aux actes de violences et de maltraitance de toute sorte des élèves, en particulier les violences sexuelles et celles basées sur le genre. Il est aussi un instrument de complément aux autres instruments juridiques déjà existants, notamment au Décret-Loi n°017/2002 du 3 octobre 2002 portant Code de bonne conduite de l’Agent Public de l’Etat, à la Loi n°09/001 du 10 janvier 2009 portant protection de l’enfant, à la Loi n°06/019 du 20 juillet 2006 portant protection contre les violences sexuelles et tant d’autres.

Il sied de signaler que le gouvernement congolais a instauré la qualité, l’équité et la gouvernance comme axes stratégiques de son système éducatif, à travers la mise en œuvre des réformes visant l’amélioration de la gestion de son système éducatif pour le rendre efficace et efficient.

Ainsi, a-t-il décidé de la nécessité de l’instauration d’un Code de bonne conduite du personnel enseignant afin de réglementer le comportement de ce dernier vis-à-vis de soi-même, de l’apprenant, de la communauté et d’autres partenaires éducatifs, conformément aux compétences et éthique professionnelles dont il doit faire montre au regard des défis auxquels il est appelé à faire face dans les milieux éducatifs.

Pendant ce temps, le Code 22 fera l’objet d’une large diffusion et vulgarisation auprès de tout le personnel enseignant, les élèves et les partenaires de l’éducation pour que nul n’en prétexte l’ignorance.

Pour rappel, le Code de bonne conduite du personnel enseignant est conçu et mis en œuvre dans le cadre de l’exécution du Projet d’urgence pour l’Équité et le Renforcement du Système Éducatif (PERSE) avec l’appui de la Banque mondiale.

Fidèle Kitsa

À la une

Également sur Actu 30