• fardc 1 min

RDC : Des mouvements citoyens dont la LUCHA donnent 72 h au gouvernement pour supprimer le RAM

Au cours d’un point de presse tenu, ce lundi 18 octobre 2021, au CEPAS à Kinshasa, les mouvements citoyens Lutte pour le Changement (LUCHA), Filimbi et le Mouvement national des consommateurs lésés (MNCL) ont lancé, un moratoire de 72 heures au gouvernement congolais pour supprimer les frais liés au Registre des appareils mobiles (RAM).

« Nous exigeons la suppression totale de cette vaste escroquerie étatique qui menace fortement la paix sociale des Congolais. En déans 72 heures, si le gouvernement congolais ne répond pas aux attentes de la population, les forces vives de la société civile déploieront une série d’actions fortes et puissantes à travers tout le pays pour mettre fin à ce vol organisé », ont-ils déclaré.

Pour ces mouvements citoyens, le RAM demeure « illégal » dans la mesure où ces prélèvements qui ont, selon le ministre des PT-NTIC, généré plusieurs millions de dollars américains, ne sont repris ni parmi les taxes de l’Autorité de régulation de la Poste et des télécommunications (ARPTC) ni inclus dans la loi des finances rectificatives 2020, moins encore dans la loi des finances 2021 ou 2022.

Par la même occasion, ces mouvements ont annoncé le lancement, dès le lundi 25 octobre prochain, d’une campagne de sensibilisation et de mobilisation citoyennes contre la taxe RAM.

Pour rappel, lors du dernier conseil des ministres, le premier ministre, Jean-Michel Sama Lukonde, avait rassuré que l’exécutif national a bien capté le message de la population sur le RAM et qu’il s’attèle à donner des réponses appropriées.

Gyslaine Kanda

À la une

Également sur Actu 30