• afriland banniere

Affaire TFM SA : Une cellule de l’UDPS condamne les attaques contre le Dircab du chef de l’État Guylain Nyembo

Dans une déclaration faite ce vendredi, la cellule des combattants du 12 novembre de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), section Mikondo, condamne les attaques contre Guylain Nyembo, directeur de cabinet du chef de l’État, sur l’affaire Tenke Fungurume Mining SA dont il coordonne la Commission ad hoc mise en place, en août dernier, par le président de la République.


Pour ces combattants, Guylain Nyembo est le collaborateur, le plus loyal, le plus intègre et travailleur du chef de l’État Félix Tshisekedi.

Face à cette situation, ils appellent leurs camarades du parti présidentiel à ne pas céder à la distraction.

« Nous appelons les combattants à ne pas céder à la manipulation et à la distraction. L’année 2021 étant achevée et dans l’entame de l’année 2022, il est plutôt nécessaire de demander à la hiérarchie de notre parti de nous produire le rapport d’activité exercice 2021, et d’adopter le budget et le plan de l’exercice qui vient de commencer pour une bonne marche du parti », rapporte cette déclaration lue par savoir Ntumba Kabeya Elishe, président de cette cellule de l’UDPS.

La Commission ad hoc sur l’évaluation du contrat de partenariat Gecamines et CMOC est aussi soutenue par la jeunesse de l’UDPS, section de la commune de Ngamba à Kinshasa.

Il sied de rappeler que, dans une correspondance adressée récemment au responsable de la firme Chinoise Chinan Molybdenum, le directeur de cabinet du chef de l’État reprochait le ministre des Finances, Nicolas Kazadi, de s’immiscer dans le dossier TFM SA qui est traité au sein d’une Commission ad hoc mise en place par le chef de l’État, pour évaluer le partenariat entre CMOC et la Gecamines au travers la joint-venture Tenke Fugurume. Ce dossier a créé des malaises au sien du parti présidentiel.

Jaël Moloway

À la une

Également sur Actu 30