• fardc 1 min

Sud-Kivu : Une journée ville morte annoncée le 1er mars pour exiger la démission du gouverneur Ngwabidje

La coordination de la société civile du Sud-Kivu annonce une journée ville morte le 1er mars prochain pour exiger la démission du gouverneur Théo Kasi Ngwabidje.

Elle a fait cette annonce, ce vendredi 25 février 2022, au cours d’une conférence de presse tenue à son bureau à Bukavu, chef-lieu du Sud-Kivu.

La société civile du Sud-Kivu dit constater un forcing du chef de l’exécutif provincial qui, selon elle, veut gouverner et plonger la province dans une situation d’incohésion sociale et politique entre les différentes forces.

À cet effet, le bureau de coordination de la société civile du Sud-Kivu demande au gouverneur de démissionner.

« (…) Voir Théo Ngwabidje, par amour de la province et respect aux Sud-Kivuciens, de démissionner », peut-on lire dans leur déclaration.

Réhabilité par la Cour constitutionnelle, le gouverneur de la province du Sud-Kivu, Théo Ngwabidje, est rentré à Bukavu le lundi 21 février dernier, après près de deux mois à Kinshasa.

À son arrivée, il a appelé toutes les couches sociales et politiques à l’unité, au dialogue et à cohésion pour le développement de la province du Sud-Kivu.

Joseph Mwema depuis Bukavu

À la une

Également sur Actu 30